1.2 Les fuyards

Aller en bas

1.2 Les fuyards

Message par Scoub le Dim 4 Mar - 12:53

Après avoir pris la tangeante depuis l'usine de textile où le capitaine de police Ye Chang a tenté de dissoudre la communauté de Tigre Toujours Debout (maitre Tigre, mais ce nom me rappelle trop autre chose, donc je le remplace Wink), vous vous engouffrez dans le dédale de ruelles qui forme cette partie-ci du quartier. Bouscuclant quelques badauds, vous vous fondez dans la foule des passants et des marchands pour arriver dans un vaste marché, ou les senteurs se mélangetn jusqu'a former une odeur unique qui enivre vos papilles, vous qui n'avez mangé somme toute depuis trois jours que du gruau et de la soupe, le repas moyen et ordianire, lot commun d'une largre frange de la population. Il vous semble alors évident que vous avez perdu la trace de vos compagnons d'infortune. Vous longez les étals où sont disposés fruits et légumes, telles que ces peches, fruit associé à l'immortalité depuis toujours, céréales, blé, orge, avoine, seigle, dont les soupes régalent le voyageur fatigué, viandes, que ce soit le porc, cuit ou sauté, ou encore le chien, dont la viande à la propriété de réchauffer celui qui la mange, poissons, comme ces superbes carpes, acheminées en charette depuis le lieu de peche, vetements, chevaux, chevres venues des cheptels des barbares xiongnu, moutons et autres ovins, diposés dans leurs enclos en attendant l'acheteur. Les produits sont tous d'une fraicheur assurée, car la principale vertue d'un produit alimentaire est sa fraicheur, qui lui assure de conserver un maximum d'essence vitale, qu'il pourra transmettre à celui qui le mangera. Certains animaux sont donc mangés presque encore vivants, comme parfois le poisson ou certains singes, dans le royaume du Chu.

La foule bigarrée, remplie de vendeurs, d'acheteurs, de riches marchands escortés de solides gaillards, de rares militaires en patrouille afin d'éviter les émeutes et de surveiller la provenance de certains produits afin de faire acquitter certaines taxes, vous donne un sentiment de sécurité; il serait en effet bien difficile pour les autorités de vous retrouver dans cette foule compacte et homogène, ou chacun se fraye un chemin entre ses voisins.

Alors que vous traversez tant bien que mal la place du marché, vous savez tous pertinement qu'il va falloir agir vite et efficacement si vous voulez avoir une chance de sortir vivant de cette ville ... et vous concerter pour établir votre plan d'action.
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2077
Age : 32
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1.2 Les fuyards

Message par Mushu Yu Fei le Mar 6 Mar - 20:29

Le jeune Yu Fei, encore empreint de fierté du à la glorieuse issue de son combat contre le vaillant capitaine de police Ye Chang. Se précipite avec un certain détachement dans le tumulte populaire de la place du marché, accompagné de ses compagnons d’arme.
Ses sens sont en éveil et il ne manque pas de s’apercevoir de la faible concentration des forces de l’autorité en ce lieu qui en regorge habituellement.
Profitant de l’ombre d’une ruelle pour se concerter sur la méthode la plus discrète à adopter afin de quitter la ville avec ses amis. Il en profite pour nettoyer le sang sur la lame de sa fidèle lance, « Horizon Glorieux ».

- Quelle aubaine ! s’écrit-il. Le marché d’aujourd’hui est bondé, et nous n’aurons sans doutes aucunes difficultés à nous mêler à tous ces marchands étrangers !

Il marque un temps de pause et embrasse à nouveau la foule animée de ses yeux fatigués. Et l’air satisfait se retourne vers son groupe.

- Les gardes sont trop occupés à taxer les caravanes pour prêter plus d’attention que cela aux serviteurs des marchands itinérants. Tout ce qu’il nous faut c’est des vêtements de voyage à chacun et peut être un peu de nourriture le temps de rejoindre la prochaine ville…

Il fouille alors avec empressement dans la besace qu’il porte en bandoulière, pour en tirer une cape de voyage miteuse. Il sort ensuite sa bourse en constatant avec amertume à quel point elle se fait vide. Il lance alors un regard de pitié a Lu Mei suivi d’un sourire complice.

- Il faudra nous cotiser pour acheter quelques nourritures séchées qui tiendront la route. Et vous trouver des déguisements décents. Ainsi que nous enduire le visage d’un peu de sable pour mimer nos voyages incessant dans la terre battue des routes du Zhao.
avatar
Mushu Yu Fei
Maître du pain de mie
Maître du pain de mie

Nombre de messages : 592
Age : 32
Date d'inscription : 20/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1.2 Les fuyards

Message par Hida Stoof le Mar 6 Mar - 20:57

"Je suis daccord avec toi Yu Fei il nous faut partir de cette ville au plus vite, nous irrons achetter se qu il nous faut pour le voyage. Le seul probleme c est qu il faut que nous allions chercher le Jian et pour cela je vous propose d'y aller dé se soir, les gardes seront trop occupé a rechercher les membres de organisation du vieux tigre...Il me fodrai aussi retrouver "Chien discret" mon valet qui pourra nous aider a nous camoufler, il connait mieux que nous l univers paysan"

Lu mei pris sa bourse et se mis a rire


"Je ne vais pouvoir tenir ce train de vie plus longtemps..."
avatar
Hida Stoof
Gardien de la Source
Gardien de la Source

Nombre de messages : 1040
Age : 33
Localisation : le Dojo du chateau de la magistrature de Ryoko Owari Toshi
Date d'inscription : 14/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1.2 Les fuyards

Message par Scoub le Ven 9 Mar - 11:32

Le vaste marché, bruyant et odorant, permettait à nos compagnons de se fondre dans la foule. Il y avait tout ce qu'on pouvait demander dans les énormes marchés su Zhao, particulièrement à Handan, où les marchands jouaient un rôle prépondérant dans la vie de la cité. Tout ce qu'on cherchait, on était sur de le trouver à Handan, disaient les avertis, et celà semblait plus que probable à nos compagnons. Entre les caravances issues des lointains pays et venus commercer ici, les marchands de tous royaumes, les curieux, badauds, citadins, paysans venus vendre leur récolte, amuseurs publics, spectacles de rue, échoppes de taoistes vendant leurs poudres aphrodisiaques et autres substances d'immortalité, dresseurs d'animaux et vendeurs de cheveaux, chaque allée du marché découvrait de nouvelles curiosités. De nombreuses auberges jouxtaient la place, afind e proposer rafraichissements et boissons, nourritrure et repos aux commerçants de tous poils qui venaient ici gagner leur fortune ou perdre leur dernier sou. De nombreux bordels étaient situés à proximité, afin de récolter quelques pièces des marchands heureux d'avoir conclu un juteux marché et venant laisser quelque menue monnaie dans des plaisirs charnels, avant que de s'en retourner chez eux. Le marché donnait l'impression d'un ville dans la ville, avec ses languages et ses codes, ses regles et ses coutumes, son organisation et ses batiments propres. Tachant d'éviter les inspecteurs, ces fonctionnaires chargé de vérifier la norme et la provenance de ce qu'on vendait ici, et qui était codifié par des regles strictes et un cahier des charges draconien, nos amis pouvaient vaquer assez librement à leurs occupations, en restant tout de même discret: après tout, Lu Mei et Shan avaient leurs protraits placardés sur la Tour des Annonces ...
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2077
Age : 32
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1.2 Les fuyards

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum