2.4 La famille Daidoji

Aller en bas

2.4 La famille Daidoji

Message par Scoub le Mar 3 Avr - 13:52

Daidoji Mutumizu finissait de se préparer. Son kimono de guerrier lui donnait un air de garçon manqué, mais peu importait. Elle était un samourai, et ne se souciait pas de passer pour une de ces gentilles filles bien élevées qui passent leur jounrée à faire de la couture ou la lecture à leurs amants. Elle avait une mission à remplir. Elle réajusta sa coiffure, vérifia que ses deux sabres tenaient fermement dans son obi, laça ses sandales et sortit. L'air était un peu frais, mais elle choisit de ne pas mettre de lourd manteau. Elle enfourcha le cheval que lui tendait le palefrenier de l'auberge, puis s'élança à travers la ville. Le cheval trottait doucement, et elle profita du chain régulier de la bête pour repenser une dernière fois son discours. L'homme avec qui elle avait réussi à négocier une entrevue s'appellait Kinekami, un riche négociant du clan de la Licorne, soutenu par la famille Shinjo. Il était connu pour ses superbes bêtes, et bine qu'il réservat les plus beaux spécimens aux familles Shinjo et Otaku, il lui arrivait de laisser pour un prix "généreux" quelques magnifiques montures pour les autres clans. C'était pour celà qu'elle partait; dénicher des montures pour le clan, et pourquoi pas repérer une fière bête encore un peu sauvage, un étalon fougueux qu'elle pourrait offrir à son seigneur. Celà lui vaudrait à coup sur un emploi chez un riche seigneur du clan de la Grue, et elle pourrait enfin honorer ses ancêtres en rétablissant leur nom dans la dignité.

Passant la Porte de la Piété, elle traversa tout le quartier des Temples, puis une partie du quartier marchand avant de franchir, sous l'oeil vigilant des soldats et de quelques Gardes-Tonerres reconnaissables à leur plumet rouge vif, la Porte de la Licorne, qui lui permit de rejoindre les petits villages-satellites qui pullulaient de ce coté de la ville. Elle ne s'était pas trompée en venant s'installer dans cette gigantesque cité: avec la destruction quasi-totale de la capitale Otosan Uchi, maintenant presque reconstruite, Ryoko Owari Toshi s'était imposée comme l'endroit où l'on pouvait venir tenter sa chance auprès des riches samourais. Partout on construisait à l'emporte-pièce, et la ville ancienne ne se distinguerait bientot plus de ce coté-ci que par le murailles vertes: les quartiers s'étendaient déja assez loin par là, et Mutumizu vit quelques prévots de la cité en train de controler les constructions et d'indiquer les loyers. Les ouvriers venaient nombreux, car il y avait toujours un quartier en chantier. Sa route la mena encore plus loin, sur les hauteurs dominant la ville. Une vaste demeure ceint d'enclos, plusieurs domestiques et une armée de palefreniers: ce devait être là. On s'occupa de son cheval pendant qu'elle patientait, et un des écuyers lui fit même des compliments sur la robe de sa monture. On l'amena ensuite dans la maison, où le patron ne se fit pas attendre:

"-O-Hayo gozaimasu, samourai-sama! Je suis Kinekami, le modeste tenancier de ce haras. Que peux donc faire un pauve heimin pour vous ?"

Ses paroles étaient fausses, cet homme vieillissant avait du passer sa vie à amasser une véritable fortune et à regretter de n'être pas né samourai, mais il se montrait poli ...
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 32
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum