Ce par quoi tout commenca.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Hida Stoof le Mar 30 Jan - 15:08

"Se n était qu une remarque et si Shiba sama l a prise comme une insulte j en suis navré, nous devons avoir une approche différente du code du Bushido, et je ne désire pas causer des probleme a Todokaji et pour sela shiba sama je vous prie d accepter mes excuse!!!"

la jeune lionne s inclinat avec vigueur sans quitter le phenix de vue, on ne sais jamais quand ces gents la vont faire une vendetta ...
avatar
Hida Stoof
Gardien de la Source
Gardien de la Source

Nombre de messages : 1040
Age : 32
Localisation : le Dojo du chateau de la magistrature de Ryoko Owari Toshi
Date d'inscription : 14/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Scoub le Mar 30 Jan - 15:33

Le yojimbo acquiesca brievement de la tête, mettant ainsi fin à la querelle. La jeune dame sembla approuver, et répondit à la question de la future samourai-ko du clan du Lion.

"-Nous arrivons de la province Kinkaku, afin de passer quelque temps parmi les hommes, loin du refuge que peuvent offrir les terres du clan du Phénix pour quiconque souhaite trouver la paix et l'harmonie. Une vertu qui n'est pas mise à l'épreuve n'est pas véritablement une vertu, comme le dit un proverbe de notre clan, aussi ai-je voulu voir à quoi ressemblait cette ville dont on fait grand bruit un peu partout dans l'Empire. Il se pourrait que nous trouvions par ailleurs des enfants possédant le Don, et notre clan met tout en oeuvre pour les trouver et les guider dans la compréhension des mikokamis, afin que leur don inestimable ne soit pas gaché. Certains sont d'autant plus particuliers que seuls quelques-uns de nos membres sont en mesure de discerner le fragile équilibre des élements qui fait mouvoir leur ame. Sans une éducation correcte et une compréhension totale de ce qui leur arrive, les pauvres sont condamnées à une folie certaine, ou au rejet du Don, ce qui est tout aussi grave. Nous sommes donc, Heishiro-san et moi-même, guidés par la volonté des kamis, allant par monts et par vaux, tentant de secourir les necessiteux, après la période de drames qui s'est achevé il y a maintenant une année terrestre."

Elle mit son ample manche par devant sa bouche et pouffa d'un rire léger comme l'air, innocent et agréable.

"-Et même en dépit de ses accès maussades, Heishiro-san est un compagnon de route bien agréable, si on lui passe les mauvaises habitudes qu'il a pris depuis qu'il a juré de me protéger coute que coute."

"-Ainsi sont les membres de la famille Shiba, ma Dame, répondit le fidèle yojimbo, liés que nous sommes à la promesse faite par le premier champion du clan, de servir et protéger toujours les descendants de la tribu d'Isawa. Ayez en compassion un serviteur zélé et dévoué, qui ne fait qu'accomplir le destin qui lui était attaché depuis plusieurs cycles."

Disant celà, il s'inclina doucement, ayant apparemment le souci de l'étiquette meme devant sa maitresse non-voyante, qui sourit en fermant les yeux, puis se tourna vers la table des deux samourais:

"-Mais assez parlé de nous, samourais, qu'amene donc ici une jeune femme du clan du Lion et un shugenja de la famille Kuni ?
Car c'est bien celà, non ? Il n'y a que les membres de cette famille pour porter autour d'eux la Grande Marque aussi distinctement ..."

Son regard se plissa quelque peu alors que les regards doucement se tournaient vers Kuni Ozaku...
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Gunther Fett le Mer 31 Jan - 11:10

Comme toute réponse, Osaku leva un regard intrigué vers son homologue du phénix. Néanmoins, son visage resta passablement impassible alors qu'il sirotait son shoshu, lorgnant encore un peu avant de s'y jeter, le chokoreto. Puis il répondit, mais sa voix tenait plus d'un murmure que du hurlement parfois lancinant de la nièce de Norugumi.

Vous êtes somme toute impressionnante... Yumeko... San. Je ne savais pas que je portais si distinctement mon appartenance à la famille Kuni et à mon école qu'une dame de talent telle que vous, malgré sa cécité qui, au demeurant, ne semble pas gêner, devine ainsi ma filiation.

Il reprit une gorgée et répéta.

Vraiment impressioné.

Puis il posa sa coupe et regarda le chokoreto en grimaçant quelque peu, il y trempa le doigt et en suça le bout impregné de la boisson, il haussa les sourcils, il ne trouvait vraiment pas ça mauvais, une étrange texture, certe, mais l'amertume du breuvage était agréable mêllée à sa tiédeur. Néanmoins, il ne fut pas impoli au point d'ignorer la question de la shugenja, alors il lui fit face, se levant même, s'autorisant une courbette et souriant, persuadé que la jeune femme du clan du Phénix distinguait d'une manière ou d'une autre ce qu'il executait, il s'en amusa.

Kuni Osaku, Magistrat du clan du Crabe, humble élève de Kuni Yori et shugenja de la famille. Mes attributions en ces lieux sont la purification de la souillure. J'habite un petit temple en rénovation dans le quartier spirituel. Votre mission, je l'admire du fait qu'elle serve l'Empire, comme la mienne, mais au moins, vous n'avez pas le don de faire fuir ceux que vous êtes venu aider. C'est un honneur pour moi de croiser une consoeur.

Il se rassit, étouffant l'envi étrange de proposer à la Phénix de prendre un chokoreto en leur compagnie... Il appreciait vraiment cette boisson ! Mais son palais était bien different de celui, plus subtil, des dames, a forciori lorsque celles ci appartenait à l'un des clan les plus subtil de rokugan. Il prit une gorgée pleine de la boisson, délaissant ainsi la bouteille de shoshu. Son étrange sourire, si rare habituellement sur son visage peinturé du masque Kuni, ne semblait pas vouloir partir de sitôt.

_________________
Don't mess with a Mando.
avatar
Gunther Fett
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine

Nombre de messages : 650
Age : 33
Localisation : Mandalore
Date d'inscription : 14/12/2006

http://www.boulanger.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Scoub le Jeu 1 Fév - 16:07

"-Il n'est aucun mérite ici, Kuni Osaku-san, que celui de savoir écouter les éléments. L'absence totale qui vous entoure ne se présente que rarement chez un homme, aussi n'est-il pas difficile de deviner d'ou vous venez, surtout lorsqu'on ressent le lien qui vous unit aux mikokamis de la Terre. La famille Kuni porte avec elle les stigmates d'un combat qui lui est propre, et la vie qu'elle mène au bord de la folie et des forces obscures méritent le respect, quoiqu'en disent vos détracteurs. On ne peut embrasser la lumière sans connaitre les ténebres."

Elle baissa un instant ses yeux sans expression, blancs comme la neige.

"-Ainsi, les rumeurs qui courrent sur le retour du seigneur Kuni Yori sont fondées. Son ame a été sauvée, dit-on, par un pouvoir miraculeux. Si celà est vrai, la Souillure ne doit pas poser de problême à votre Clan, Kuni Osaku-san. Il existe donc un moyen de récupérer ceux que l'Outremonde nous a pris par le passé ? Je croyais, après avoir cotoyé quelques temps un des Inquisiteurs de la famille Asako, si proches des fameux tsukai-sagasu de votre Clan, qu'une personne atteinte de cette Souillure voyait son karma perverti à jamais, à moins que de mener une vie d'acèse dans un des monastères qui jalonnent vos provinces. Aurais-je mal interpreté les paroles de mon ami Asako Koyomitsu ?"
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Gunther Fett le Jeu 1 Fév - 16:21

Osaku se rassit, prenant le bol de chokoreto et avec amertume, choisit de le delaisser à son tour pour une coupelle de shoshu... Il y'avait de quoi rendre morose lorsqu'on parlait de cette mission, mais Osaku, fidèle à lui-même, n'en laissa rien parraître. Il quitta du regard celui sans vie de la jeune shugenja. Il répondit à ses nombreuses questions d'une voix douce, juste assez forte et très grave.

Votre ami, Asako Koyomitsu-san, a été fort avisé de vous apprendre ceci, car ce n'est que la stricte vérité : Il n'éxiste pas de moyen de purifier le karma de celui que la souillure à imprégnié : Mis à part dans la mort et par des rituels très rigoureux dont ma famille est spécialiste.

Il ne trouvait pas de position confortable a son assise, aussi bougeait-il nerveusement en continuant.

Enfin... C'est ce que je croyais. Mais As... Il coupa net pour reprendre à nouveau : On m'a donné quelque chose... Certainement la seule chose qui puisse éxecuter le prodige dont vous venez de soulever les faits... Cette chose, je suppose, n'existe plus dorénavant. Alors c'est tout comme. Gardez bien à l'esprit que la souillure est ce qu'elle est, une malédiction dont on ne peut se soustraire... On peut l'endiguer, on peut la ralentir, je suis même capable, jusqu'à un certain degré, de la faire régresser. Mais disparaître... non. Kuni Yori-sama est et sera à jamais la seule personne à s'en être sortie... Grace à la bienveillance des Kamis.

Il se resservit une coupelle de shoshu dont il avait été surprit de constater qu'il l'avait déjà vidée. Si son visage ne montrait rien, ses yeux étaient emprunt d'une certaine mélancolie.

_________________
Don't mess with a Mando.
avatar
Gunther Fett
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine

Nombre de messages : 650
Age : 33
Localisation : Mandalore
Date d'inscription : 14/12/2006

http://www.boulanger.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ce par quoi tout commença

Message par Doji Sim le Jeu 1 Fév - 17:14

Doji Sojiro se plaisait à flanner dans les rues à cette heure de la journée. C'était pour lui un moyen de se détendre et aussi de consolider sa connaissance des environs. La ville y était si agréable, si plaisante, toutes ces odeurs si chatoyante par ces temps si froids. Une odeur attira particulièrment son attention, l'odeur délicate et si familière du thé chaud.

"Un petit bol de thé me fera le plus grand bien" pensa t il.

D'un pas aisé il pénétra dans l'auberge.
Une fois le seuil franchit Sojiro s'inclina légèrement afin de saluer l'assistance dans son ensemble puis s'arrêta ça et là afin de transmettre ses amitiés à ses diverses connaissances. Alors qu'il se dirigeait vers une table afin d'y commander un bol de thé, son regard tomba sur une silouette bien familière : celle de ce cher Osaku. D'un pas alerte, Sojiro s'empressa d'aller saluer son ami.

"Osaku San, quel plaisir de vous croisez ici !" dit il en effectuant une élégante petite révérence dont il avait le secret. Son regard croisa alors celui de la jeune Matsu et il dit en s'inclinant :
"Matsu Sama, c'est un plaisir pour moi de vous rencontrer. J'ai beaucoup entendu parler de vos talents." Puis il se présenta aux autres membres de la tablée :
"Je suis Doji Sojiro, karo de Kakita Kaiten Sama, c'est un plaisir pour moi de vous rencontrer, samouraïs"
avatar
Doji Sim
Maître du pain de mie
Maître du pain de mie

Nombre de messages : 425
Localisation : Toulouse (Paris de temps en temps)
Date d'inscription : 16/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Hida Stoof le Dim 4 Fév - 11:46

"Konichiwa Doji Sojiro sama, pardonnez ma franchise mais je pense que l étiquette est la chose la plus importante dans se monde, et je pensais qu il en était de meme pour vous... malgrais toutes vos frusques et vos magneres vous n ete pas capable de voire quand deux personnes discutent et quand il est possible de s intégrer dans une conversation."

la jeune matsu s inclinat juste se qu il faut pour ne pas manquer de respect a Doji Sojiro.

"heureusement pour mon clan que vous etes un courtisan du clan de la grue, car si tous les courtisans de votre clan avais les memes magneres que vous, le clan de la grue tomberais bien bas..."

la jeune lionne se leva puis indicas a Sojiro une place a notre table

"Mais bon si mon oncle, Akodo Norugumi Sama vous apréci il doit bien y avoir une raison. Si vous le désirez il y ora toujours une place a ma table pour les amis de mon oncle"
avatar
Hida Stoof
Gardien de la Source
Gardien de la Source

Nombre de messages : 1040
Age : 32
Localisation : le Dojo du chateau de la magistrature de Ryoko Owari Toshi
Date d'inscription : 14/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Doji Sim le Lun 5 Fév - 17:57

Face à cette remarque le visage de Sojiro resta impassible et ses yeux se fixèrent sur de la jeune Matsu et il dit en articulant bien chaque mot :
"Matsu Sama, votre franchise n'a d'égal que votre caractère impétueux, propre au membre de votre clan, et votre ignorance notoire des règles de l'Etiquette. Vous auriez sans doute, à ma place, éviter de saluer un groupe de samouraïs dont certains comptent parmi vos amis, ou peut être encore adresser un signe de tête ou un clin d'oeil ? ce qui comme vous semblez l'ignorer serait contraire à l'Etiquette.

Quant à votre allusion sur mon clan et la position qu'il pourrait avoir si tous les courtisans étaient comme moi, sachez jeune Matsu, que si le clan de la Grue domine la politique de Rokugan et que le votre domine les arts de la guerre c'est parce qu'ainsi chacun est à sa place.

Ensuite, je ne dis pas connaître toutes les raisons qui fondent l'amitié que j'entretiens avec votre oncle mais sachez qu'il m'est cher et que par conséquent je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour l'entretenir. Je suis ravi que cette amitié et cette estime réciproque me permette de me faire une place à votre table, bien que j'eusse préféré une place dans votre coeur.
Enfin pour finir, sachez que je suis tout à fait disposé à m'entretenir avec vous au sujet de l'étiquette, ou de tout autre sujet, et que cela sera pour moi un immense plaisir."


Sur ce Sojiro s'inclina respectueusement et prit place là où la jeune Matsu l'avait invité et détourna son regard.
avatar
Doji Sim
Maître du pain de mie
Maître du pain de mie

Nombre de messages : 425
Localisation : Toulouse (Paris de temps en temps)
Date d'inscription : 16/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Hida Stoof le Lun 5 Fév - 19:28

la jeune matsu toujours aussi calme et inexprécive rajoutas:

"Doji Sojiro Sama, pour se qui est du cours je pense vous en donner un petit de bushido... l un des principe du bushido est Makoto ( l honneteté) et un segond l humilité. c est pour cela que je ne répond pas a votre remarque par une attaque comme nimporte quelle membre de ma famille, mais c est aussi pour cela que je vous ai dit la véritée...de plus pour quelqu un qui désirerai m enseigner l etiquette, vous devriez apprendre une formule Shumimasen, cela pourra vous servir a l avenir."

la jeune matsu s accepta un léger sourir et précisa:

"De plus les place dans mon coeur sont extremement chers et pour y acceder il faut en percer la cuirace..."
avatar
Hida Stoof
Gardien de la Source
Gardien de la Source

Nombre de messages : 1040
Age : 32
Localisation : le Dojo du chateau de la magistrature de Ryoko Owari Toshi
Date d'inscription : 14/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Doji Sim le Lun 5 Fév - 20:14

Doji Sojiro tourna alors une fois de plus ses yeux vers la jeune Matsu :
"Votre jeunesse ne vous pardonnera pas toujours tout, et peut être devrez vous à l'avenir tenir votre langue. Brisons là."
Sojiro se tourna alors vers les autre membres de la tablée mais sans regarder la jeune Matsu :

"Je suis désolé de vous avoir imposé ça, Samouraïs. Jamais je n'aurai pensé être à l'origine d'une telle joute. Toutes mes excuses Samouraïs.
Cependant je crains que cet événement n'est interrompu votre conversation. Ainsi je vous prie une fois de plus de m'excuser."
avatar
Doji Sim
Maître du pain de mie
Maître du pain de mie

Nombre de messages : 425
Localisation : Toulouse (Paris de temps en temps)
Date d'inscription : 16/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Gunther Fett le Lun 5 Fév - 20:35

Son esprit, ramené durement à la réalité par la jeune shugenja du clan du phénix, permit à Osaku d'ignorer la querelle représentative qui se présentait aux yeux de l'assemblée. Un Grue remettant à sa place une Lionne par l'art du bavardage... Quoi de plus normal ? Non... Ce n'était certe pas cette étrange larme qui avait purifiée l'âme du Seigneur Yori qui l'était en tout cas. Et la triste vérité avait été formulée par cette question innocente de sa consoeur. Néanmoins, il n'en montra rien. Il s'en voulut d'ailleur d'être à se point touché par ce fait. Que faisait-il dans cette citée ? Que faisait-il à accomplir cette tache ingrate qui n'apportait que la tristesse à celui dont on révellait l'état malheureux ? Il était auparavant un fier shugenja, représentant de sa famille, parcourant les terres pour un combat de valeur : La purification de la souillure sur les terres Impériales. Et aujourd'hui quoi ? Sédentaire... Censé représenté le clan le moins présent à l'échelle politique de l'histoire de Rokugan. Il n'était pas dupe, Le clan de la licorne était plus au fait des choses de l'économie que ne l'était son propre Clan, malgré l'aide de la famille Yasuki.

Et si tout cela n'était finalement qu'une vaste plaisanterie ? Une punition qu'on lui ferait subir ? Pourtant... Ne devrait-il pas se sentir glorifié ? L'élève de Kuni Yori, revenu des afres de la souillures, puissant parmis les puissants. Une femme l'attendais, c'est pour cela qu'il tentait aujourd'hui de trouver sa place. Mais était-ce ce qu'il souhaitait ? Il n'en savait plus rien. Cinq coupes se vidèrent alors que Sojiro et la jeune Matsu se querrellaient. Puis il s'adressa à la shugenja aveugle, son ton ne trahissait en rien son chaos interieur... Il eut un souvenir distinct, celui de son dernier face à face avec le seigneur Katsumoto : ce jour là, il avait douté du bien fondé de la voie du membre de la famille Ikoma, et ce jour là, il avait eu raison... Qu'en était-il aujourd'hui ?

Honorable dame du Clan du Phénix, Je n'ais pas votre talent de discernement des spécialités familiale... Même si je me dis que ce dernier tient plus de l'intuition que du véritable don... Je me demandais à quels mikokamis étiez vous le plus liées ?

_________________
Don't mess with a Mando.
avatar
Gunther Fett
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine

Nombre de messages : 650
Age : 33
Localisation : Mandalore
Date d'inscription : 14/12/2006

http://www.boulanger.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Scoub le Mar 6 Fév - 14:40

"-Mais, Osaku-san, je ne leur suis pas liée; je les sers, répondit d'une voix douce la jeune aveugle, et le Don que j'ai obtenu mérite bien que je leur consacre cette vie-ci."

Elle posa ses lèvres sur le rebord de la coupelle et prit trois courtes gorgées du thé qu'avait commandé pour elle son yojimbo, toujours silencieux.

"-Nous autres membres de la famille Isawa ne cultivons un aspect de la magie limité à la prédominance d'un élément ou d'un autre, nous pensons qu'il faut cultiver toutes les facettes de l'univers, de meme que l'univers est composé à parts égales des cinq éléments; l'harmonie du monde, telle est notre voie. Mais il se trouve que les Fortunes m'ont permis d'entrer avec certains des mikokamis les plus étranges et rares qui soient; ceux du Vide. Ils sont légers comme l'Air mais tenaces comme la Terre, dévorants comme le Feu et changeants comme l'Eau: ils sont tout celà et autre chose, et leur présence est un ravissement perpetuel pour qui peut les entendre. C'est eux qui me soufflent ma voie, quel chemin prendre, m'inspirent la bonté et me transmettent leur vision du monde. Ce sont également eux qui me signalent qu'un enfant du Don n'a pas encore été remarqué par les autres clans, bien que les possesseurs du Don que j'ai moi-même soient extremement rares en dehors des frontières de notre clan; on en compte une poignée par génération, tous clans confondus."

Elle allait, après une courte pause, reprendre son récit, quand Doji Sojiro mit un terme à l'altercation avec Matsu Shirushi et présenta ses excuses à la tablée, qui avait poliment détourné le regard et la conversation tandis que la future samourai-ko arranguait le membre du clan de la Grue sur son interprétation de l'étiquette.

Elles'inclinat légerement devant Sojiro, et d'un geste de tete gracieux, accepta ses excuses pour le "petit dérangement".

"-Il semblerait, Doji-san, que cette jeune femme possede en elle le tempérament et la fougue des membres de sa famille. Ainsi sont les membres du clan du Lion, toujours prêts à relever des offenses qu'eux seuls voient, même si cette manie en a mené plus d'un à sa perte.
Mais joignez-vous donc à nous, Doji Sojiro-san, je suis sur que vous avez des nouvelles fraiches de la capitale pour une jeune shugenja qui n'a pas eu, et ce depuis longtemps, de nouvelles de ce qui se passait au gouvernement. Pourquoi n'avons nous toujours pas de successeur désigné ?"
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Doji Sim le Mar 6 Fév - 18:42

"C'est avec grand plaisir que je me joins à vous Isawa san. La raison pour laquelle nous n'avons pas de successeur désigné est qu'il n'y en a pas. Le Fils des Cieux nous a quitté sans désigné son successeur et sans enfant. Le gouvernement provisoire qui a été installé après ce tragique événement a en réalité beaucoup de peine à trouver un noble descendant de la lignée Hantei. Il y a aujourd'hui six prétendants : quatre membres de la famille Otomo et deux de la famille Seppun. On dit même que l'un des membres de la famille Seppun serait un fils illégitime de l'Empereur ; malgré que certains crient au scandale, le jeune homme semble présenter bien des qualités de feu Hantei XXXVIII. La bataille que se livrent ces différents prétendants est rude, et c'est la raison pour laquelle le gouvernement provisoire peine à placer sur le Trône d'Emmeraude, un nouvel Empereur."
avatar
Doji Sim
Maître du pain de mie
Maître du pain de mie

Nombre de messages : 425
Localisation : Toulouse (Paris de temps en temps)
Date d'inscription : 16/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Scoub le Mar 6 Fév - 18:58

"-En effet, la perte de notre Empereur bien-aimé a plongé le pays dans un bien triste sort. J'ai entendu parler de cet enfant illégitime, même si je n'ai pas retenu son nom. Un membre de la famille Seppun, si je me souviens bien... Mais à ce propos, Doji-san, que pensez-vous des divers prétendants ? J'avoue que le monde de la Cour m'intrigue autant qu'il m'inquiète, car j'ai vu certains de mes amis y rentrer et en etre completement transformés : c'est un monde d'intrigues et de coups fourrés, et il y règne, si vous me permettez, nombre de flagorneurs qui tirent leur épingle du jeu en ne faisant que flatter plus haut qu'eux, et celà tout en esbrouffe. Ils sont pour la plupart si creux et si imbus d'eux-même que leur noblesse passe avec leurs courbettes."

Elle baissa un instant les yeux, et une grande tristesse envahit alors son visage.

"-Les eaux troubles de la Cour permettent peut-être à quelques gros poissons de frayer, mais gare au petit poisson qui s'y aventure plein d'espoir..."
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Doji Sim le Mer 7 Fév - 0:14

"Effecitvement ce fils illégitime porterait le nom de la famille Seppun : Seppun Kurohito."

Sojiro finit par commander à Todokaji une coupelle de thé puis reprit :

"Concernant ma position sur les prétendants au Trône d'Emmeraude je dirais qu'elle est mitigée. Hélas toute la difficulté ne réside pas dans le choix des prétendants eux mêmes mais dans la pesée des influences qu'ils pourraient subir ... Je vous accorde que le monde de la Cour est bien différent des autres et qu'il peut en effet changer un homme du tout au tout. La Cour est plus dangereuse qu'un champ de bataille : on ne meurt jamais avec honneur et en cas de blessure on ne se relève que très difficilement. Mais si jamais on réussit à se relever, la chute est vite oubliée. Se rendre à la cour est comme servir du fugu, il faut juste savoir le préparer..."

"Dans un tout autre registre et sans indiscrétion bien sûr, on ne croise pas souvent des membres de votre famille dans cette cité. Y aurait il un événement important que je n'aurai pas relevé et qui m'aurait permis le plaisir de vous rencontrer, Isawa san ?"
avatar
Doji Sim
Maître du pain de mie
Maître du pain de mie

Nombre de messages : 425
Localisation : Toulouse (Paris de temps en temps)
Date d'inscription : 16/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Scoub le Mer 7 Fév - 20:33

"-Mais existe-t-il une fête qui échapperait à la vigilance du clan de la Grue ? osa plaisanter la jeune shugenja dans un sourire délicieux. Non, Doji Sojiro-san, je ne suis là que parce que les mikokamis m'ont révélé le potentiel d'un ou une jeune éleve qui se situerait dans cette localité. Je me suis laissée entendre que la ville était le centre névralgique de toute la province, aussi me suis-je rendu en ces lieux... Même si Heishiro-san se montrait un peu réticent et aurait préféré que nous évitions cette ville à la réputation, comment dire, particulière."

Elle insista sur ce dernier mot, sembla sourire un instant, tandis que le yojimbo de la famille Shiba levait discretement les yeux au ciel, semblant prier les Fortunes que sa maîtresse cessât ces petites excentricités dont elle faisait régulièrement usage, usant de son handicap comme arme d'apitoyement devant lui. A huit ans, celà relevait du caprice. A vint-quatre, celà devenait une lubie. Pourtant, il la suivait sans broncher, une fois qu'elle avait fini par le convaincre du bien-fondé de sa dernière trouvaille. Il avait fini par se faire à cette vie d'imprévus, sans cesse sur les routes, et s'était même surpris à remercier ses ancêtres pour l'avoir mis là et non aux cotés d'un de ces shugenja qui passaient leur vie dans les bibliothèques de la famille Isawa, toujours en quête d'une vérité qui se trouvait parfois sous leurs yeux.

"-C'est un plaisir que de vous servir, Dame Yumeko-sama, finit-il par répondre, en la regardant tremper à nouveau ses levres dans le thé vert. Mon seul souci est de vous savoir en sécurité."

"-Je le sais, Heishiro-san, je le sais bien. Et votre travail est d'une qualité remarquable."

Le petit aparté prit fin lorsque la dame du clan du Phénix se tourna vers le reste de la tablée. La jeune Matsu, imperturbable, buvait son étrange mixture, alors que le patron apportait à Doji Sojiro une coupole de saké "offerte par la maison, elle vient directement des établissements de Bizen-Omachi, vous m'en direz des nouvelles!". Kuni Osaku, de son coté, regardait tomber la dernière goutte de la bouteille de shochu, puis la tendit à Todokaji qui s'empressa d'aller à la réserve lui en prendre une autre.

"-Mais dites-moi, samourais, que pensez-vous de tout celà, vous qui venez de différents clans ? J'imagine que la crise n'est pas vécue partout pareil, et celà m'interresse assez, je dois l'admettre, d'avoir une vision globale de la chose..."

Non loin de là, le rideau se souleva sur un nouvel arrivant, qui commanda une bouteille de Tokusen, un des sakés les plus cotés et les meilleurs, avec le Bizen-Omachi et le Yamahai. Ses cheveux blancs, attachés derrière en en catogan, tombaient sur un kimono aux motifs somptueux rappellant l'envol des grues du lac Shidaka, non loin de Kyuden Doji, chaque année à l'automne, et qui inspire depuis tout temps les poetes et les artistes. Le port altier, le jeune homme présentait un visage aux traits fins caractéristiques de son clan, et il s'assit élégamment non loin de la table occuppée par le petit groupe, les saluant au passage sans déranger en rien leur conversation.
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Gunther Fett le Jeu 8 Fév - 13:45

Cet endroit devient bien trop policé pour moi, pensa le membre de la famille Kuni en accordant une simple oeillade au nouvel arrivant du clan de la Grue. Il venait de terminer une bouteille entière de shoshu et en demandait déjà une autre. Mais devant sa coupelle vide, il se persuada qu'il ne servirait à rien îvre mort et qu'il n'avait rien non plus à fêter pour que ce fait eu ne serait-ce qu'une raison.

Les mikokamis du Vide, hein ? se murmura t-il à lui-même. Évidement, il savait de quoi il s'agissait. Le vide était tout et rien à la fois, plus un concept qu'un simple "élément". On les comptait sur les doigts de la main. Une poignée à Rokugan majoritairement centrée sur le domaine de la famille Isawa. Le "pouvoir invisible" disait-on parfois, sans pour autant douter de sa puissance. Cependant, Osaku se demandait si cet élément était efficace contre l'Outremonde et si, si c'était le cas, il pourrait en apprendre les bases afin de perfectionner sa propre technique. Il savait avoir quelque déficiences à traiter avec les mikokamis de l'Air, trop rapide pour lui, mais qu'en était-il de ceux du Vide ? Il n'y avait jamais vraiment songé.

Il sourit alors qu'il jeta un regard au Yojimbo, Ces deux là on un drole de lien... Se disait-il, tout en pensant que si cette étrange couple n'avait pas cultivé, au delà des simples liens du devoir, quelques liens sentimentaux. Il étouffa un rire de justesse.
Puis vint la question de la shugenja qui ne manqua pas de destabiliser le Crabe. Il fit tournoyer sa coupelle, comme si un liquide s'y trouvait et qu'il avait souhaité l'éventer tout en répondant d'une voix grave.

Pour que mon clan se rende compte des problemes de l'Empire, il a fallut qu'il y joue sur la premiere place au grand dâm du reste des clans. Aujourd'hui que la sagesse est revenue au sein du Crabe, louée soit la Dame, nous retrouvons nos repères, et l'un d'eux n'a pas changé... Mieux, je pense qu'il s'est renforcé : Nous ne nous occupons pas de ce qui peut bien se passer chez les politiques... Ce sont les affaires des gens comme le Seigneur Sojiro, dont je lui suis gré d'être là à ce sujet pour mon cas... "Laissez moi m'occupez des batailles", disait Akodo.

_________________
Don't mess with a Mando.
avatar
Gunther Fett
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine

Nombre de messages : 650
Age : 33
Localisation : Mandalore
Date d'inscription : 14/12/2006

http://www.boulanger.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Scoub le Sam 10 Fév - 9:34

"-Au contraire, Kuni Osaku-sama, bien au contraire!"

Le membre du clan de la Grue leva sa coupe de saké qu'on venait de lui servir alors que les visages se tournaient vers celui qui venait de s'immiscer dans la conversation.

"-Excusez-moi d'entrer aussi soudainement dans votre conversation, samourais, mais je n'ai pu m'empecher de remarquer votre prestigieuse tablée. Ca n'est pas tous les jours qu'on croise de si grands représentants de leurs clans. Je suis Katogama Michidori, de la maison Doji, récemment arrivé en ville. Doji Sojiro-sama, j'ai beaucoup entendu parler de vous également, et de votre service remarquable auprès du seigneur Kakita Kaiten."

L'homme s'inclinat prestement devant la petite assemblée, et continua sans souffler.

"-Si vous me permettez, Kuni Osaku-sama, et comme le sait Doji Sojiro-sama, le choix du futur empereur décidera de la marche à suivre de Rokugan: c'est en effet l'Empereur qui permet les guerres, les négoces importants et les mariages de haut rang, tout comme c'est lui qui pourrait ordonner à notre clan de fournir au votre le riz dont les membres du clan du Crabe ont tellement besoin pour entreprendre leurs fastidieuses campagnes contre l'Outremonde. C'est donc lui qui décidera en partie de l'avenir des clans, d'une ère de prospérité ou d'une période de guerres entre les clans de Rokugan. Voyez donc, le choix du futur empereur joue pour tous les clans d'une importance cruciale, voire vitale. Je ne doute pas qu'un empereur entrainé chez la famille Seppun verra les choses d'une manière militaire, alors qu'un homme versé sur la politique trouvera sans doute que l'Empire doit d'abord se reconstruire. Quoiqu'il en soit, il ne faut prétendre que le choix du futur empereur soit sans importnce pour votre clan. Les conseillers de Dame O-Ushi l'auront surement compris, même si votre clan, il est vrai, n'a pas forcément trouvé le temps de s'assurer une place autre que militaire dans notre glorieux empire."
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Gunther Fett le Dim 11 Fév - 14:55

Osaku se permit un haussement de sourcil à cette réflexion. Ce Grue parlait beaucoup, comme Sojiro... mais il parlait bien. Des mots réflechit et collectif. Bien loin de l'Orgueil du clan des maniérés rokugani. Venant d'un homme de la maison Doji, le shugenja cru bon de penser que ce fait était exceptionnel... Mais pourquoi pas ? Namiko et Sojiro l'avait déjà étonné par le passé. Décidement, il fallait de tout pour faire un monde.

Il sourit.

Voila de fortes sages paroles, Katogama Michidori-san. Des mots qui me montre bien qu'il faille peut être que je trouve de l'interêt à cette succession, le fait étant que je sois le représentant du Clan à Ryoko Owari et qu'il semble que cette cité soit un centre politico-économique important. Vous dites donc que le Crabe aurait tout à y gagner à s'interresser à cette affaire ? Qui pensez vous que les conseillers de Hida O'Ushi-sama lui ont conseillés ? Et qui donc, vous même, Katogama Michidori-san, veriez vous en lieu et place d'Empereur de tout ce qui est ici bas ? N'ayez pas peur de répondre par deux choses differentes, Grue, je ne suis point là pour vous juger.

Bien moins aigri qu'il n'y avait que quelques minutes pourtant, Osaku se resservie gaiement une rasade de Shoshu.

_________________
Don't mess with a Mando.
avatar
Gunther Fett
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine
Très Saint Inquisiteur de la Foi de la Tartine

Nombre de messages : 650
Age : 33
Localisation : Mandalore
Date d'inscription : 14/12/2006

http://www.boulanger.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Scoub le Lun 12 Fév - 14:19

Le jeune samourai du clan de la Grue reprit une gorgé de saké, et esquissa un sourire.

"-Je vous avoues que je ne saurais me mettre à la place des conseillers de Dame O-Ushi, et je suis bien loin de connaitre et de comprendre tous les rouages du clan du Crabe, de même que votre manière de voir le monde nous parait parfois étrange, néanmoins je ne doute pas qu'il existe au sein des défenseurs de Kaiu Kabe quelques hommes qui sauront guider la Dame du Crabe vers les solutions les meilleures pour son clan. Véritablement, la politique est l'affaire de tous, Kuni Osaku-san. Combien de plans ou d'attaques ont été menés tambour battant et arretés sur ordre impérial grace à une habile manoeuvre politique ? De meme que la nature suit les lois des kamis, notre société vit au rythme des alliances et des guerres, des traités et des aggressions.
De plus, l'empereur est le chef spirituel de notre empire, puisqu'il est, selon l'usage, à la tête de la COnfrérie de Shinsei et de tous les temples de Rokugan. Nombre de décisions ne peuvent se prendre sans son aval, et il est seul à pouvoir autoriser un conflit ou à y mettre un terme. C'est également lui qui aurait le pouvoir de lancer la Bénédiction de l'Empereur, car la caravane de la famille Miya est toujours parée, prete à partir grace à un ordre du gouvernement. Et combien de régions souffrent de l'attente de cette caravane miraculeuse ? Combien de gens mourront encore avant qu'une décision ne soit prise ? A tout dire, un Empereur permettrait à notre empire d'être enfin réunifié, car les sequelles des évenements passés sont encore bien présents ..."
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Hida Stoof le Lun 19 Fév - 19:42

La jeune Matsu resta impassible pendant le discourt du Grue...

"Bien Grue mon nom est Matsu Shirushi, fille de Matsu Hitomi. Le Gouvernement provisoire se penche sur cette affaire et a moins que vous en fassiez partit, votre opinion ne compte pas. et si vous attendez autant la bénédiction de l empereur c est que vos terre ont été détruite et vous comptez bien en profiter."

La jeune lionne repris une gorgée de sa boisson avant de reprendre

"Occupez vous plutot d affaires de grue tel que la mode ou le prochain motif du kimono de notre grande impératrice, car l empereur qui sera choisi orra été désigné par les Ancetres et les Kamis, il nous sera désigné au moment voulu."

avec un regard de desdain pour le samurai du clan de la grue, la jeune matsu se retourna vers tanosuke

"Tanosuke Hito Pourais-je avoir une assiette de concombre au vinaigre s'il te pait..."
avatar
Hida Stoof
Gardien de la Source
Gardien de la Source

Nombre de messages : 1040
Age : 32
Localisation : le Dojo du chateau de la magistrature de Ryoko Owari Toshi
Date d'inscription : 14/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Scoub le Lun 19 Fév - 21:01

Le jeune membre du clan de la Grue pâlit alors que Matsu Shirushi achevait d'enfoncer le clou en commandant une boisson, signalant par là même que toute discussion était terminée. Le modeste samourai qu'il était ne pouvait se permettre de répondre au fils adoptif de Matsu Hitomi et Matsu Ikonome, Hitomi étant la cousine de Matsu Ketsui, la daimyo de la famille Matsu, et la fille de Matsu Yasau, le gardien du Hall des Ancêtres. Toute altercation possible aurait pour irrémédiable conséquence une mort certaine, sur le plan physique ou politique ...

Katogama Michidori s'excusa donc rapidement, puis, posant une pièce afin de régler l'aubergiste, s'en alla sans même finir son thé, qui fumait encore alors que le samourai de la famille Doji s'éclipsait sans demander son reste, l'assistance n'osant pas broncher devant les propos acerbes de la jeune mais néanmoins hargneuse samourai-ko du clan du Lion. On ne plaisantait guère avec les membres de la famille Matsu, dont la quasi-légendaire capacité à s'énerver brusquement rivalisait avec ses exploits en combat.

Même la jeune shugenja, qui pour le moment avait été un exemple de remontrance en matière de calme et de politesse, s'était tue. Si les plus puissants n'étaient pas assurément les plus sages, il convenait de les écouter sans modération dès que la situation le permettait: certains seigneurs étaient réputés pour leur souhait ardent de n'être jamais contredits ou remis en question, attendant de leurs subordonnés et de ceux qui leur étaient inférieurs socialement un dévouement, une obéissance et une soumission sans limite.

L'ambiance semblait plus tendue, plus fébrile, chacun attendant que la conversation reprenne afin d'oublier l'incident ...
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Doji Sim le Lun 19 Fév - 21:42

Sojiro assista à la scène sans rien dire. Puis il posa alors son regard, une fois de plus sur celui de la jeune Matsu et dit d'un ton calme et en articulant chaque mot :

"Matsu Shirushi Sama, vous pensez comme une Matsu, vous agissez comme une Matsu, vous mourrez comme une Matsu. Notre conversation d'aujourd'hui n'a fait que confirmer votre mépris profond pour les courtisans et à l'encontre des samouraïs qui s'intéressent à autre chose qu'à l'art du sabre. Hélas, il en existe devant lesquels vous devrez vous incliner, et auxquels vous devrez obéir. Je ne doute pas que vous saurez, tout comme aujourd'hui, être alors à votre place. Votre famille peut être fier de vous Matsu Sama, le sang qui coule dans vos veines l'honore. Je ne manquerai pas de faire part à votre oncle de votre sagesse. Votre gempuku sera sans nul doute un événement extraordinaire et dont je suis sûr tous vos ancêtres seront fiers."

Sojiro prit alors une gorgée de saké, puis reposa délicatement le bol devant lui.
avatar
Doji Sim
Maître du pain de mie
Maître du pain de mie

Nombre de messages : 425
Localisation : Toulouse (Paris de temps en temps)
Date d'inscription : 16/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Hida Stoof le Lun 19 Fév - 22:32

La jeune matsu sourit en écoutant Doji Sojiro

"Bien Doji Sojiro Sama, Si un jours je meurt, je ne mourrai pas comme une Matsu mais comme un membre du clan du lion. Et ma remarque ne visais pas les courtisans en générale mais simplement les simple d esprits qui se mellent de se qui ne les regardent pas. Les affairent d états ne regardent que les grand de se monde et non les jeunes freluquets. si vous aviez bien écoutez toutes mes paroles, je m interesse a bien d autre choses qu a l art du sabre."

La jeune matsu regarda sa coupelle de thé vide

"Peut etre souhaiteriez vous parler de thé, il paraitrait que le thé du clan de la grue le Gyokuro est excelent, mais celui du clan du dragon le Sencha Fuji doit avoir un gout plus prononcé...Tanosuke Hito pourriez vous servir 5 coupelles de Sencha Fuji, 5 coupelles de Gyokuro et un assiette de gingembre avec 5 paires de baguettes pour nous rincer la bouche entre les deux thés s il vous plait pour mes compagnons et moi. A mais peut etre souhaiteriez vous parler de calligraphie ou même de poésie?"

La Jeune Shirushi Pris quelques segonde, se raclat la gorge et dit

"Douce Coupelle
Dans la nuit éternelle
D'une nuit d'hiver"


"Maintenant vous comprenez se qui me dégoute dans les gents qui se mellent de se qui ne les regardent pas? Bien sur Doji Sojiro Sama ceci ne vous concerne en rien, vous qui faitent partit des hautent sphere de notre Noble Empire. tien que j ai entendu dire que vous prépariez une réception pour votre seigneur le noble Kakita Kaiten Sama, ou en ete vous?"
avatar
Hida Stoof
Gardien de la Source
Gardien de la Source

Nombre de messages : 1040
Age : 32
Localisation : le Dojo du chateau de la magistrature de Ryoko Owari Toshi
Date d'inscription : 14/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Doji Sim le Lun 19 Fév - 23:00

Sojiro fut amusé et malgré tout agréablement surpris par la réplique de la jeune Matsu. Il avait bien relevé la remarque sur son inattention mais on peut pardonner beaucoup à une enfant; surtout à celle là. Il répondit alors d'une voix claire et enjouée :

"Loin de moi la pensée qui vous décrirait comme une simple soldate Matsu Shirushi Sama, je suis bien conscient du remarquable enseignement que vous avez suivi tant sur le plan du corps que sur celui de l'esprit, et à aucun moment ma remarque ne visait à vous dénigrer sur ce point. Toutes mes excuses si vous l'avez ainsi ressentit.

Effectivement je prépare la cérémonie qui marquera l'arrivée du Seigneur Kakita Kaiten Sama, qui sera le nouvel ambassadeur du clan de la Grue à Ryoko Owari. Les préparatifs battent bon train et j'ai déjà l'assurance de la présence de bon nombres de personnalité ce qui, je l’avoue me réjouis. "


Le courtisan de la Grue fit une pause puis dit alors :

" Cinq coupell(es) de thé,
Pour un(e) soudain(e) amitié
Cinq saveurs variées "


Il s'inclina alors respectueusement la tête vers la jeune Matsu, tout en lui adressant un sourire respectueux. Puis il se tourna vers les autres membres de l'assistance en les invitant à ce joindre à l'épreuve de poésie. Le jeu était lancé.
avatar
Doji Sim
Maître du pain de mie
Maître du pain de mie

Nombre de messages : 425
Localisation : Toulouse (Paris de temps en temps)
Date d'inscription : 16/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce par quoi tout commenca.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum