Les saisons passent ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les saisons passent ...

Message par Scoub le Ven 9 Nov - 15:18

Il pleuvait dru sur Ryoko Owari Toshi.

A l'auberge de la Carpe Prospère, Todokaji préparait le thé. Une commande directement arrivée des terres du clan de la Mante, qu'il tenait à faire goûter à ses fidèles clients. Todokaji avait bien prospéré, et, sa réputation de protégé des amis du magistrat impérial lui avait permis d'éviter tout racket et toute pression; il avait donc peu à peu laissé l'ouverture de jour pour se concentrer sur l'après-midi et le début de soirée, et s'était mis de mèche avec une okiya du quartier des plaisirs afin de disposer en permence de jeunes filles prêtes à détendre le client par une chanson ou une danse. La renommée de l'une d'elles, Fleur de Mai, avait rapidement attiré une clientèle nombreuse et fortunée, mais Todokaji n'avait pas oublié pour autant ceux qui avaient fait sa gloire: une chambre spéciale avait été aménagée à l'étage, où les convives se retrouvaient entre eux. En bas, les conversations allaient bon train. Les discussions étaient vives, et parois éclataient à la sortie de l'établissement une dispute entre deux groupes de samouraïs. Il y a encore quelques temps, les disputes et les duels étaient dus aux rivalités entre écoles, à une insulte proférée, à quelques verres de trop. Aujourd'hui, c'était plutôt du à l'appartenance à telle ou telle faction, impériale ou shogunale. On se méfiat du voisin, dès fois qu'il appartienne au Ishin Shishi, la terrible milice du pouvoir impérial, véritable réseau de gardes et parfois de tueurs, réseau qu'on disait monté par Kachiko avec l'accord des clans du Phénix et de la Grue, mais qui échappait visiblement assez souvent à ces derniers. Les heurts étaient fréquents, parfois mortels. On retrouvait quelques fois à l'aube un corps sans vie dans une ruelle ou sur la berge, témoignage fugace d'une échaufourrée ou d'une embuscade. Kachiko avait annoncée la nomination du futur empereur comme imminente, et certains membres de son entourage avaient même reçu une invitation. Peu de membres des clans du Crabe ou du Lion avaient eu cet honneur. On discutait aussi de rumeurs sur la recherche d'une épouse impériale.

Dans la chambre du haut, les compagnons, assis autour d'un plantureux repas devisaient sur l'avenir incertain de l'empire milléanire, lorsque le patron entra, avant de s'excuser, l'air très gené.

"-Excusez-moi, seigneurs, mais il y à là un courrier qui dit avoir un message à délivrer, et ce de toute urgence! C'est un samouraï, et il porte les mon de la famille Hida."

Un homme rentra alors, son imposante armure ruisselant d'eau, son bonnet encore lacé. Il était jeune, mais déjà se dessinaient sur son visage les stigmates de nombreux combats. Il avait l'air gené d'être là, comme s'il venait à contrecoeur. Il s'inclina néanmoins devant le parterre de samourais présents.

"-Messeigneurs! Puis, se tournant vers Osaku, il s'inclina plus encore et lacha d'un trait: Mon nom est Hida Kiyohide, veuillez excuser mon entrée, Grand Maître, mais je vous apporte des nouvelles depuis Kyuden Hida. Mon seigneur, Dame O-Ushi, ma chargé de vous les remettre scéance tenante!"

Il sortit alors de sous son armure un petit coffret laqué, orné de dessins illustrant le Miracle Kaiu.

Ouvrant la boîte, puisque le jeune messager semblait attendre une réponse en retour, Osaku déplia lentement les lamelles de bambou et lut le message:

Le 10ème jour du mois du Coq.

Par la présente, lettre de Dame Hida O-Ushi, daimyo du clan du Crabe, eternel champion de la Muraille Kaiu, héritière de la Lutte Millénaire et du serment de Hida, déclare que le mariage consenti entre vous et dame Kuni Mitsuhide se fera le 8ème jour du mois du Sanglier. Par la présente missive, vous êtes convié à venir à Kyuden Hida dès le début de ce même mois du Sanglier. Etant donné les circonstances actuelles, il serait bon que vos amis viennent avec vous. Nous aurons surement à traiter avec eux prochainement. Recevez, Grand Maître, les salutations de la Dame du Crabe.


Suivaient le sceau personnel du champion du clan. Kuni Osaku replia lentement la lettre, encore pensif.

"-Dame O-Ushi a demandé à ce que je rapporte une réponse. Elle a ajouté que je devais repartir le surlendemain de mon arrivée, ce qui vous laisse le temps de rédiger votre réponse, monseigneur. Puis-je disposer ?"

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 32
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum