Faille temporelle [partie de Fabien]

Aller en bas

Faille temporelle [partie de Fabien]

Message par Yasuki Tony le Sam 1 Nov - 2:21

Bonjour !
Comme nous avons décidés une faille temporelle de 6 mois dans la partie des Cendres de Midenheim, fabien nous ayant demandé d'écrire un petit quelque chose sur les activités de nos personnages durant les six mois en questions. Ce post est dédié à tous les joueurs de la partie (et à tous ceux qui voudront répondre d'ailleurs !) afin qu'ils écrivent si ils le souhaitent les actions de leurs personnages durant ses six mois.
Ce texte se présente comme le récit des aventures par Alaric bien longtemps apres.


CHAPITRE XVI Des Evènements m'ayant conduit dans l'Ostland en ce début 2523


Etre le seul ambassadeur de la Bretonnie à Midenheim a parfois des désavantages mais il faut dire que aucun n'est pire que celui d'être pris pour une bête de foire par tous les nobles impériaux curieux.
Ainsi apres les évènements qui conduirent à la mort du faux prêtre d'Ulric
Liebnitz je fus promené de réunions en réunions pendant au moins une semaine, si j'étais gré de revoir le commandant Schumann et d'entendre ses félicitations les autres réceptions organisés par des nobles de secondes zones furent d'un ennui chronique pour ma personne alors que Marcus semblait s'y trouver tel un poisson dans l'eau.

Mais il serait te mentir, ami lecteur, que te faire croire que mon ennui venait seulement de ces parodies de nobles, en fait, j'aurai du ressentir fierté et sentiement de devoir accompli mais il n'en était rien... Je me sentais si vide et si creux que mes nuits se hantaient du même cauchemard me représentant l'assassinat de mon père.
Ma vie me semblait vaine, non accomplie, inutile, j'étais un chevalier courageux mais rempli de moi même et seulement de cela.

C'est à ce moment, que ce qui me semblait l'évidence m'apparu:
Fonder une famille et être heureux remplirait le vide de mon existence.
Pour cela j'avais trouvé parfaite candidate Alizabeht Albrecht, elle qui m'avait accompagné dans tous ces périls ferait une parfaite candidate pour partager ma vie, elle était d'une beauté sans égale, d'une intelligence et d'une générosité immense, je dois t'avouer cher lecteur que peu de femmes égalent Alizabeth Albrecht.
Je décidai donc du lui avouer au plus tôt ma flamme et me dirigeai vers la cathédrale ou elle officiai.
Je lui demandai une entrevue et bientot j'eu un tête à tête avec elle au dehors du lieu sacré Sigmarite.
C'est un peu par gêne mais aussi je dois le dire par manque de mémoire cher lecteur, mais quoiqu'il en soit je ne pourrais te retranscrire précisemment notre conversation, quoiqu'il en soit, je lui avouais mes sentiments et l'invitait à me rejoindre en bretonnie ou je pourrais la prendre comme épouse, ce à quoi elle répondit avec sa gentillesse habituelle que même si elle l'avait voulu elle était lié par serment de se consacrer au culte de Sigmar et à nul autre et que je n'étais pas un homme qui pourrait lui convenir.

Brisé, je tentai de garder la tête haute et assurait à Dame Alizabeth que je restai à sa disposition si elle changeait d'avis.
Je m'en allai oublié mon désespoir dans un quelconque bouge. Je ne saurais comment précisemment l'expliquer mais quelques heures plus tard je me retrouvais sortant du lit de la fille ainée d'un aubergiste de la place de la cathédrale, ne me sentant guère soulagé je rentrai au palais du Graaf.

Je passais les semaines suivantes à essayer de me changer les idées à oublier Alizabeth,mes rêves mon père et tous le reste à me concentrer sur mon devoir, protéger cette ville des dangers qui la guettait, je m'attelait alors à des discussions avec Schumann et des patrouilles dans certains quartiers difficiles.
Marcus quand à lui ne cessait de m'entretenir de sa volonté de ramener la prospérité dans l'Ostland sa région natale qui était toujours le théatre de troubles graves.

Mon fidèle Wesbroglio qui semblait avoir repris un peu de poil de la bête fut à mes cotés essayant de me distraire de ses facéties mais rien n'y faisait... Quand un matin que je me demandai comment je pourrai occuper cette journée, Marcus vint me querrir, il me proposa de lui enseigner quelques passes d'armes car dit-il "sa garde laissait à désirer".

Dans la cour du palais nous nous entrainâmes ,devant les gardes postés là et sous leurs yeux je lui prodiguaient quelques conseils utiles.
Ces entrainements me prirent une grande partie de mes journées et aptrares l'avoir maintes fois questionnés sur le pourquoi de ce subit attrait pour les armes , il me répondit enfin que il avait décidé de ne plus être un simple politicien mais de devenir Chevalier au sens noble du terme, de porter les armes, encore plus intrigué je lui demandai ce qui justifiait un tel intérêt de sa part, il m'avoua que c'est sur mon exemple qu'il avait eu cette idée.
Non seulement j'en ressentis une grande fierté mais je compris ce jour là que il n'y a point de cause désespérée mais surtout que quelque chose de merveilleux se cachait en chaque être humain.

Tout ceci, je refusai de l'interprêter comme des signes, pourtant au fond de moi je sentit l'appel fort, puissant, pourtant je m'obstinai à refuser de le voir par peur je dois le confesser, peur comme de s'élancer
dans une abîme dont on ne peut sonder le fond.
Enfin vint le soir ou nous fûmes présentés au Graaf Boris Todbringer en personne, celui-ci était de retour de campagne et il m'a fait je dois dire forte impression, un homme de stature impressionante qui s'exprime avec force et vivacité, un véritable noble digne de ce nom, pas un sauvage ni un damoiseau endimanché, un noble simplement.
Nous n'échangeâmes que quelques mots mais ils furent chaleureux, l'homme nous remerciait de l'aide apportée à la cité je lui répondait que je n'avais fait la que mon devoir de chevalier du Royaume.

Dans la nuit qui suivit cette reception, je me réveillai en sursaut du cauchemar habituel, un graal couvert de sang, me voyant l'assassin de mon père comme à l'accoutumée...
Mais cette fois je compris.

Les signes étaient clairs et cette sensation de vide aussi, je devais prêter le serment de la quête, ce n'était point une obligation c'était seulement ma raison d'être, la plus infime partie de moi avait rêvé d'être chevalier de la quête. L'idéal et la chevalerie ne faisait qu'un, je devais embrasser cet idéal pour devenir un vrai chevalier.
Je compris mon rêve, en refusant ce destin, je me faisais l'assassin du rêve de mon père. La Dame était claire.
Le matin devant Marcus et Wesbroglio je prononçai ces mots:

Je dépose ma lance symbole de devoir, je quitte mes biens aimés,
Je me départis de toute chose hormis des outils de ma quête
Aucun obstacle ne me retiendra, aucun appel à l'aide ne m'échappera
La Lune ne me surprendra jamais deux fois en un même lieu
Je me donne coeur, corps et âme à la Dame que je cherche.


J'inscrivis ce serment sur papier et le cacheta de mon sceau à ma ceinture.

Je venais de prendre la plus importante décision de ma vie, j'étais un chevalier de la Quête.
Je pris aussi le serment de remercier la Dame de m'accorder chaque matin un nouveau jour de quête.

La Dame dans son infini mansuétude m'avait même permis de
trouver un appel à l'aide, celui de ce bon Marcus, je lui proposai mon aide pour rebâtir sa région, il accepta derechef.
Je pris Wesbroglio à part et lui dit qu'il avait été un parfait écuyer mais qu'à présent sa tâche était accomplie ce ne serait plus qu'en tant qu'ami qu'il pourrait me suivre si il le désire.
Je me lançais alors avec Marcus dans les préparatif de l'expedition, apparemment de nombreuses familles de l'Ostland comptait venir rebâtir leurs foyers, il faudrait les escorter sur place. La logistique n'étant pas mon point fort , je lui demandai toutefois de m'obtenir armure et destrier pour que je puisse accomplir mon devoir correctement aupres de ces braves roturiers.
avatar
Yasuki Tony
Gouteur de Nutella
Gouteur de Nutella

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Liste des achats necessaires à l'expedition en Ostland

Message par Yasuki Tony le Mar 4 Nov - 23:35

Alaric, Markus et Dame Alizabeth apres de nombreux débats houleux et discutions sans fins avaient fini par établir une liste écrite des éléments qu'ils avaient réunis pour leur expedition dans l'Ostland, trente familles de réfugiés requerraient un soin certain de même qu'une grande préparation:

1 Carriole 25 Co
1 Chariot offert par les réfugiés
2 Chariot 90 Co
10 Boeufs de traits 135 Co
5 Vaches 20 Co
affiches de
recrutement
Mercenaire 7 Co
2 boucliers 20 Co
1 Cuirasse 80 Co
1 Veste de Cuir 12 Co
Cheval de Selle 80 Co
Nourriture pour
130 personnes
pour
15 jours 37 Co et 6 pistoles
épée 48 Co
Camail 20 Co
nourriture des animaux 45 Co
8 Tonneaux d'eau 5 Co
10 lampes à huile 10 Co
Outils 8 Co: Volés

Budget restant en cumulant les 500 couronnes de l'expedition et les 300 de Markus il restait donc précisemment 166 couronnes et 6 pistoles pour employer des mercenaires.
Alaric apres avoir visualisé le total consultat Markus et Alizabeth des yeux.

" vous pensez que c'est tout ce dont nous aurons besoin ?" demanda-t-il d'un ton concentré

EDIT: rajouté les lanternes achetés et les outils volés !


Dernière édition par Alaric le Mer 21 Jan - 12:25, édité 1 fois
avatar
Yasuki Tony
Gouteur de Nutella
Gouteur de Nutella

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faille temporelle [partie de Fabien]

Message par Yasuki Tony le Mar 20 Jan - 19:55

ajouté à cela 10 litres d'huiles brillamment achetés !
avatar
Yasuki Tony
Gouteur de Nutella
Gouteur de Nutella

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faille temporelle [partie de Fabien]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum