La nouvelle politique de recrutement du Central!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nouvelle politique de recrutement du Central!

Message par Scoub le Sam 22 Nov - 9:52

Vous aimez les responsabilités et l'action?
Votre sens de la justice ne saurait être pris en défaut?
Vous aspirez à intégrer une organisation mondialement reconnue pour la compétence de ses hommes et le sérieux de son action?

Alors, il n'y a qu'un seul choix, celui qui va faire de vous un officier du COPS, le Central Organisation for Public Security, la plus célèbre et la plus redoutable des unités de la police de Los Angeles!

Plus qu'un simple travail, la Police de Los Angeles et le COPS vous apporteront l'opportunité de SERVIR et de PROTÉGER vos concitoyens.
Ils vous offriront une tâche PASSIONNANTE, et la chance de bâtir une CARRIÈRE enviable.
Ils vous donneront la FIERTÉ de servir dans un corps PRESTIGIEUX aux compétences élargies.

Le COPS vous offre un challenge à la mesure de votre talent. À n'en point douter, les récompenses qu'il promet seront à la mesure de votre courage!


Nous sommes en 2030. La jeune République de Californie s'ébroue depuis cinq ans dans l'euphorie de l'indépendance. Le grand frère américain a préféré s'affranchir du plus turbulent et du plus amoral de ses États et le laisser suivre sa route en solitaire.

Pour tous les Californiens, la tâche est exaltante et le défi redoutable. Il s'agit maintenant de bâtir un nouvel État.
Un État devant trouver ses germes dans les valeurs fondamentales semées par les pionniers qui ont découvert et labouré cette terre. Un État qui devra se nourrir de la diversité communautaire, de l'innovation technologique et d'une puissance économique maîtrisée. Un État auquel chacun sera fier d'appartenir, sans discrimination de race, de classe ou de physique.
Pourtant, les dangers qui guettent la pimpante République sont mortels.
La violence urbaine est loin d'avoir été résorbée. Certains quartiers sont plus que jamais la proie des gangs. Le seul horizon des gamins qui en font partie est de surveiller leur arpent de trottoir et de dessouder ceux qui n'ont pas la même couleur de foulard qu'eux. Règlements de compte aveugles, massacres inutiles et vente massive de Quetz y sont encore bien vivaces.

Les mafieux de toute espèce prospèrent. Ils ne sont plus seulement italiens, mais aussi Mexicains, Russes, Chinois, Japonais, Philippins… Ils gèrent en hommes d'affaire avisés des ateliers clandestins où est raffinée l'héroïne avant qu’elle n’aille cavaler dans les veines des mômes, ou des "fermes" où sont éduquées les filles qui iront vendre leur corps pour quelques dollars.
Des organisations criminelles tentaculaires tentent de soumettre la ville à leur volonté. Des hommes puissants les dirigent, ou bien agissent seuls, bien calés derrière le paravent opaque de leur respectabilité.
On clone, on manipule, on expérimente. On cherche des virus foudroyants, des vaccins absolus, des stupéfiants indétectables, des gênes inconnus, de nouvelles manière de tuer ou de soumettre l'esprit des gens. Tout est sujet d'étude et d'hypothèses scientifique, d'expériences parfois…


Mais, derrière ces dangers, on trouve des choses encore plus insidieuses.
Tel un funambule mal assuré, la Californie marche précautionneusement sur le fil ténu de sa survie. Le Big One, qui doit l'engloutir dans les eaux, est inéluctable. Et dans un parfum d'apocalypse imminente, des milliers de cinglés sont venus à LA Comme des mouches curieuses et avides, ils s'assemblent et attendent la fin d'un monde et le début du prochain.
Religieux de tout poil, illuminés, mystiques, prophètes et fournisseurs de gris-gris se disputent le juteux marché de la peur. Et ils prospèrent…

Partout dans la ville rôde l'exaltation de la mort.
Dans le regard dément du tueur alors qu'il plonge son tournevis dans l'œil implorant de sa victime.
Dans les yeux défoncés du gangbanger alors qu'il presse la détente et que la cervelle du connard s'étale grassement sur ses Converses neuves.
Dans les gestes mesurés de l'adepte de Jah alors qu'il tranche avec dévotion les membres de sa petite victime.
Dans l'élégance d'une tueuse de la triade alors qu’elle égorge d'un geste précis l'outrecuidant qui n'a pas payé pour sa protection.
Dans le geste vif du narcos Colombien alors qu'il distend la langue encore palpitante de sa proie pour la faire passer à travers la trachée et la transformer en sanglante cravate.


Vous êtes un flic du COPS.
Central Organisation for Public Security.
Idéalisme, patriotisme, suivisme, désespoir, foi, honneur.
Peu importent les raisons de votre engagement.
Vous appartenez au LAPD et vous représentez la loi et la justice dans les rues.
Peu importe ce que vous en pensez.
Il y a un boulot à faire…
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 32
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum