Grades militaire médiévaux

Aller en bas

Grades militaire médiévaux

Message par Scoub le Ven 15 Déc - 0:00

sô-daishô / sô-taishô 総大将, ou shushô 主将 / 首将 (statut : 7 à 8 )
Le sô-daishô commande à toute une armée. Cette fonction est le plus souvent remplie par le daimyô 大名 du clan. Au cours de la bataille, il se trouve en retrait pour pouvoir calmement analyser l'évolution du combat, et donner des instructions précises. Si la bataille tournait à son désavantage, et que sa sécurité se trouvait compromise, il lui serait malvenu de perdre son calme et de fuir à toutes jambes. Le sô-daishô se doit de montrer le bon exemple à ses vassaux, sans quoi la prospérité de son clan ne pourrait plus être assurée.

ikusa-daishô 軍大将 (statut : 6 à 7)
Le jour de la bataille, l'ikusa-daishô peut être investi des pouvoirs du sô-daishô pour commander l'armée sur le champ de bataille.

ikusa-metsuke 軍目付 (inspecteurs des armées) (statut : 6)
L'un des ikusa-metsuke se trouve auprès du sô-daishô et du gunshi pour analyser les conditions de la bataille. C'est l’ômetsuke 大目付 (grand inspecteur). Les autres inspectent les alentours du camp de base pour s'assurer de la position des troupes et du moral des hommes.

fuku-taishô 副大将, fukushô 副将, ou jishô 次将 (statut : 5)
Le fuku-taishô remplit les fonctions d'adjoint du sô-daishô

waki-daishô 脇大将 (statut : 5)
Comme le fuku-taishô, il assiste le sô-daishô et s'occupe des formalités administratives. Alors que la fonction de fuku-taishô n'est utilisée qu'en temps de guerre, celle de waki-daishô est définitive, même en temps de paix. Elle est le plus souvent confiée aux vétérans du clan, selon leurs aptitudes et leur caractère.

musha-daishô 武者大将, ou musha-bugyô 武者奉行 (statut : 5)
Le musha-daishô commande à tous les kiba-musha 騎馬武者 (guerriers à cheval) de l'armée. C’est un poste émérite.

hata-daishô 旗大将, hata-bugyô 旗奉行, ounobori-bugyô 幟奉行 (statut : 4)
En temps de paix, le hata-daishô s'occupe des bannières (hata ) et étendards (nobori ) du fief. En temps de guerre, il doit se trouver auprès d’un taishô et vaillamment protéger sa bannière. Cette fonction requiert beaucoup de sang froid.

gunshi 軍師, gunkan 軍監, ou gunsha 軍者 (statut : 3 à 5)
Pour les shugenjas, le gunshi a pour fonction de présager s'il s'agit d'un jour propice à la bataille ou non. Pour les bushis, c'est une fonction de conseiller en stratégie attaché au sô-daishô. Souvent, c'est un fuku-taishô ou un waki-daishô qui occupe cette fonction.

samurai-daishô 侍大将 / 士大将 (statut : 3)
Selon les clans, un samurai-daishô est un bushi 武士 qui commande une section de samurai à pied, ou bien tant des samurais que des ashigaru. Le nombre d'hommes sous ses ordres diffère selon les clans, mais habituellement, il est de l'ordre de deux cents hommes.

nagae-daishô 長柄大将, ou yari-bugyô 槍奉行 (statut : 2)
C'est un bushi qui commande un yari-gumi 槍組 (section de lanciers). Les lances sont utilisées pour les tactiques de groupe. Dans certains clans, les samurai-daishô sont suivis par un kumi de lancier.

yumi-daishô 弓大将, yumi-bugyô 弓奉行 , ou yumi-gashira 弓頭 (statut : 2)
Il commande les ashigaru d'un yumi-gumi 弓組 (section d'archers).

tsukaiban 使番, ou gunshi 軍使 (courriers) (statut : 2)
Le rôle du tsukaiban est de transmettre de façon précise les ordres de son seigneur à ses alliés. Cette charge incombe aux hommes d'esprit sachant faire preuve d'une certaine éloquence. Les tsukaiban chevauchent seuls, sans se cacher. Pour qu'on puisse bien les reconnaitre, ils portent souvent une bannière attachée dans le dos. Beaucoup de tsukaiban portent un horo, une pièce de tissu attachée dans le dos de leur armure, qui se gonfle lorsqu'ils sont au galop, et qui est censée protéger des flèches. Quand on a besoin de dépêcher un courrier dans le camp ennemi, c'est un tsukaiban qui est envoyé. Ce dernier se doit de rester poli avec l’ennemi, et en aucun cas le mettre en colère, ce qui discréditerait sa propre armée. Ce poste nécessite beaucoup d'audace et de prestance.

ban-gashira 番頭 et kumi-gashira 組頭 (statut : 2)
Les samurai et les ashigaru étaient répartis dans des kumi (groupes), dont le chef (kashira) était appelé kumi-gashira. Il y avait plusieurs sortes de kumi : yumi-gumi 弓組, teppô-gumi 鉄砲組, yari-gumi 槍組, kachi-gumi徒士組 (section de fantassins), etc. Plus les sections de gardes restées au château : monban-shû 門番衆 (gardes des portes), jôban 城番 (gardes du château), et rusu-shû 留守衆 (compagnie de faction au château).
Un ensemble de kumi s'appelle un ban, dirigé par un ban-gashira. Sur un champ de bataille, les ordres de ce dernier étaient sans appel.

ashigaru-daishô 足軽大将 (statut : 1 à 2)
Un ashigaru-daishô est un kiba-musha (guerrier à cheval) qui commande aux ashigaru. Selon les clans, sa section va d'une dizaine d'ashigaru, à plus d'une centaine accompagnés d'autres kiba-musha. En cas de mêlée, il ne doit pas se contenter de commander et d'encourager ses subordonnés. il se doit d’aller au contact lui aussi. En tant que combattant en première ligne, un ashigaru-daishô doit être courageux et vigoureux.

ashigaru 足軽, ou zôhyô 雑兵 (statut : 0.7)
Les ashigaru sont les combattant de la classe la plus basse. ils différaient selon les périodes, et les conditions des provinces. Depuis la fin de la période de Heian, ils étaient recrutés parmis les criminel, les aventuriers ou autres. Dénués de tout sens du devoir envers leur seigneur, ils fuiaient dès que la bataille tournait mal, et quand ils gagnaient, ils s'adonnaient hardiment au pillage et à la violence, ce qui était considérablement déplaisant. Les ashigaru d'ODA Nobunaga, qui avait précédé l'édit de séparation des guerriers et des paysans promulgué par TOYOTOMI Hideyoshi, faisaient partie intégrante de son armée, alors que ceux des autres seigneurs travaillaient habituellement dans leurs champs, et lorsqu'une bataille s'annonçait, ils quittaient leur famille pour partir à la guerre. Comme les ashigaru se retrouvent toujours en première ligne, beaucoup étaient terrifiés et finissaient par déserter, malgré les ordres stricts de ne jamais abandonner leur seigneur.

shinobi 忍び ("furtifs") (statut : 1 à 4)
Originellement, la fonction des shinobi est de rassembler des informations bien avant la bataille : quelles sont les troupes mobilisables par l'ennemi, comment ont été leurs récoltes cette année, quelles sont leurs relations avec leurs voisins, etc, jusqu'à des détails qui peuvent paraître insignifiants. Puis ils les transmettent à leur seigneur. Les shinobi ne se battent pas sur le champ de bataille, et reste plutôt en arrière au camp de base. Si ce dernier venait à tomber, et que même les fidèles vassaux du seigneur l'avaient abandonné, il arrive que les shinobi combattent jusqu'à la mort pour le protéger.
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2077
Age : 33
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum