Prémices au grand hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prémices au grand hiver

Message par Scoub le Lun 7 Juin - 18:52

Hljóðs bið ek allar
helgar kindir,
meiri ok minni
mögu Heimdallar;
viltu, at ek, Valföðr!
vel framtelja
forn spjöll fíra,
þau er fremst um man.



Je demande l'attention de tous
Adultes et enfants
Grands et petits
Rejetons de Heimdall.
Père des Occis! Veux-tu que moi
Je récite bien
Les anciennes histoires des hommes,
Mes plus lointains souvenirs?

Ainsi commence le Völuspá, le Dit de la völva tel qu'il décrit le commencement et la fin du monde connu.

Ainsi commence cette histoire, alors qu'il me faut narrer le destin des héros.

Ainsi commence le Dit des hommes du Nord.

Tout débuta lors des fêtes de Jöl, et plus précisément dans le royaume de Danemark, sur l'île de Fyn où se trouve Odense, et le plus grand sanctuaire dédié à Odhinn de tout le royaume danois. Mais ce n'est pas sur les terres de Hord Beinirsson, le puissant seigneur d'Odense, que tient lieu cette histoire. Il faut nous aventurer plus à l'ouest, sur les cotes qui font face au Jutland, sur les terres du clan Kjari, un clan lié par le sang et l'Histoire au seigneur et jarl d'Odense. La cité de Rohald, capitale du clan Kjari, compte environ un millier de gens, entre les bondi -les hommes libres- et les esclaves. Le jarl Hrolf Knudsson règne sur ce clan et ces terres, et c'est un homme sage, respecté et écouté. Les décisions qu'il rend au thing sont respectées à la lettre, et le clan prospère, rendant de nombreux blöt -sacrifices- à Njörd, qui règne sur les mers poissonneuses, à Ull, qui permet au chasseur d'atteindre sa proie, et à Odhinn, pères des Vanes et dieu malin qui préside aux victoires.

Malgré une situation politique tendue (voilà près d'un an que Frodi a accédé au pouvoir lors d'un coup d'état, dévastant Hleidra, la capitale, et tuant son propre frère, Halfdan; le thing des jarl danois l'a condamné à payer le wergeld -le dédommagement- en épousant sa veuve et en faisant de nombreux sacrifices, ce qu'il a fait. Il a également tenté de retrouver les deux fils de feu son frère, âgés d'une dizaine d'années, afin de les "protéger" mais ceux-ci semblent avoir disparu...), le clan Kjari s'aligne sur les décisions du seigneur d'Odense. Et ce dernier a prétexté un veuvage récent pour ne pas se rendre à la capitale pour aller prêter serment sur l'anneau au nouveau souverain du Danemark. Car la parole donnée est sacrée, et le parjure est le pire des crimes. Aussi le seigneur d'Odense retarde-t-il au maximum ses vœux d'allégeance pour voir si certains jarl danois ne seraient pas prêts à renverser ce nouveau despote. Mais la richesse, la puissance de Frodi, ainsi que l'aura de magie qui l'entoure (on raconte qu'il aurait fait venir sorciers et sorcières de toute la Scandia pour profiter de leurs pouvoirs) dissuadent la plupart des seigneurs de se soulever...

C'est dans ce contexte, et après avoir passé des fêtes de Jöl mouvementées (nos amis ayant déjoué les plans ourdis par Stigandi, le frère de Herjolf Tryggversson, pour se débarrasser de Gudrid, la sœur ainée d'Olaf Hrolfsson (Mushu) avec l'aide d'un thulr - un sorcier) que notre histoire commence.

Avec un rêve.

Car Hrolf Knudsson a eu une vision. D'horreur et d'effroi.

"Je voguais sur un knörr fait des ossements des gens de mon peuple. J'étais seul et pourtant le navire magique avançait sans besoin de marins pour le manœuvrer. La mer était de sang, un brouillard épais me cernait de toutes parts. J'avais si froid. Puis, peu à peu, la brume s'est dissipée. J'ai vu ... Par tous les dieux! J'ai vu notre terre en proie à des flammes infernales! Les maisons, les champs, les forêts de Fyn étaient en feu. La fumée noire masquait le ciel, charriait une abominable odeur de viande grillée. Le bateau s'est rapproché de la rive. Dans la mer, des charognes flottaient entre les morceaux de débris. Sur la plage montaient des cris de souffrance. Les vêtements en flammes, ceux qui espéraient s'échapper par là agonisaient sur la grève où des monstres marins achevaient les blessés et se repaissaient de leurs corps. Par Odhinn! Que signifie tout cela ?"

Car les dieux parlent aux seigneurs de Midgardr à travers leurs rêves. Et Hrolf craint pour l'avenir de son clan.

Il enjoint donc son fils Olaf (Mushu), après les recommandations de la völva Gryda (Mat) d'aller demander audience à la Dame de givre, une sorcière aux talents incommensurables qui vit quelque part à l'ouest de la Norvège. Ont qu'elle peut déchiffrer les fils du destin que tissent les Nornes. On raconte aussi qu'elle prend les hommes comme amants avant de les dévorer... Devant les dangers de cette expédition, Olaf emmène avec lui Björn Sigmundsson (Stef) et Sigur Annsson (Sami) deux de ses hirdmen, Till Lennartsson (Sim), ami et fils d'un proche conseiller de son père. Le scalde Freyr Karlsson embarque également afin de conter leurs exploits, le berserkr Thorgrim Olavsson (Alric) pour dissuader les pirates, et, plus discrètement, Jorunn (Kev), la jeune sœur d'Olaf, se glisse dans le langskip afin de suivre son frère ...


À suivre ...

Si quelqu'un veut continuer le récit, n'hésitez pas! Je peux fournir les noms et autres expressions.


Dernière édition par Mgr. Scouby le Mar 8 Juin - 18:17, édité 1 fois

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices au grand hiver

Message par Scoub le Mar 8 Juin - 18:15


Alors qu'à la barre du langskip, Osvif guide nos amis vers leur destin, les langues des marins se délient, et chaque soirée est l'occasion d'en entendre un peu plus sur la Dame du givre. On raconte que personne, pas même le plus avisé des marins, ne saurait trouver son repère si elle ne le veut pas. Que la brume et le givre qui la protègent peuvent perdre le meilleur des équipages. Que des monstres sans nom dévorent les impudents qui rodent près de sa tanière. Qu'elle suce les os de ses victimes pour s'en faire un trône macabre. Bien peu sont ceux qui ont osé aller la chercher, et encore moins nombreux ceux qui en sont revenus. Cependant, les braves marins du clan Kjari, tous volontaires, ont accompagné le fils de leur jarl non seulement car ils savent qu'il sera un jour leur chef -cela a été annoncé pendant les fêtes de Jöl- mais aussi car Olaf vient chercher des réponses au songe de son père, et peut-être sauver ainsi le clan entier d'un désastre. Et il n'est rien de pire pour les hommes du Nord que de perdre leur famille ou leur clan. Malheur à celui qui errerait seul, car la mort serait la plus douce des récompenses. Personne ne se souviendrait de lui, et Hel, qui règne sur les enfers, l'accueillerait comme une âme en peine, le condamnant à errer pour l'éternité, loin des siens... Même les chants et les odes de Freyr Karlsson peinent à réchauffer les cœurs.

Après plusieurs jours de traversée, et quelques mésaventures, ils finissent, guidés par les visions de la völva, par entrer dans un fjord étroit, et accostent sur une rive gelée, où ils sont presque immédiatement pris à parti par des sauvages locaux, peu sensibles à l'effrayante figure de proue du langskip en forme de tête de dragon (drakkar). Mais c'est un combat fort inégal: épieux en bois durci au feu contre lames de bon fer forgé, peaux de bêtes contre broignes de cuir, os d'animaux contre larges boucliers aspés. Nos amis font un massacre parmi les indigènes, qui tuent cependant l'un des marins et en blessent un second.

Olaf Hrolfsson, Bjorn Sigmundsson, Jorunn Hrolfsdottir et Thorgrim Olavsson laissent les autres au navire, et partent seuls en direction de la grotte qu'ils ont vu depuis la plage, enfoncée au cœur d'un glacier, loin derrière la foret ...

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices au grand hiver

Message par Scoub le Jeu 10 Juin - 8:37

Brœðr munu berjask
ok at bönum verðask,
munu systrungar
sifjum spilla;
hart er í heimi,
hórdómr mikill,
skeggjöld, skálmöld,
skildir 'ru klofnir,
vindöld, vargöld,
áðr veröld steypisk;
man engi maðr
öðrum þyrma.


Le frère frappera le frère et les deux tomberont,
Les parents tromperont leur filiation;
Le chaos sera sur la terre, une époque d'adultère,
Le temps de la hache, le temps de l'épée,
Des targes brisées,
Une période de tempête, l'ère des loups,
Jusqu'à ce que le monde s'écroule sur lui-même;
Nul homme n'aura pitié de quiconque.

Les regards se croisent les hommes se taisent alors que, lentement, Olaf récite les paroles de la Dame du givre. Ils ont fini par la trouver, après avoir escaladé rochers et glaciers, avoir affronté le blizzard, et traversé une galerie de glace qui reflétait ... des choses étranges et bien personnelles. Voyages, langskip chargés d'hommes, richesses, mais aussi douleur, jötunn, flammes, épreuves, ...

La caverne s'est avérée une halle immense, comme sculptée par une magie du temps des dieux. Aucune imperfection, aucun trouble dans cette harmonie givrée, aucun défaut jusque dans la représentation en glace de l'arbre-monde Yggdrasil qui trônait au milieu de la grotte, en face d'un trône en cristal, en face de celle qu'ils cherchaient. Et devant les questions de nos amis, la sorcière, loin de les changer en porcs ou en glace, leur a donné quelques réponses qui, loin de les soulager, les a fait s'interroger davantage encore. Car des temps troublés s'annoncent, et puissent-ils être à la hauteur des épreuves qui les attendent. La Dame leur a conseillé de "suivre le signe d'Odhinn", ce qu'ils se sont empressés de faire alors qu'ils redescendaient -une fois qu'Olaf a eu payé un acompte à la dette qu'ils ont contracté pour ces réponses en partageant sa couche- en voyant deux corbeaux -tels Hugin et Munin, les corbeaux d'Odhinn- tournoyer autour d'un objet scintillant. Une fois le glacier escaladé, les mains en sang, ils ont trouvé une lance finement sculptée, à la hampe couverte de scènes de chasse et aux ailettes en formes d'ailes de corbeaux, gardée par une meute de loup dont le chef, un vieux loup blanc et borgne -tout comme le Père des Ases- s'est laissé sacrifié pour que son sang brise la glace. C'est d'un glacier fondant et s'écroulant sur lui-même que nos amis sont redescendus précipitamment, emmenant avec eux ce qui semble être un cadeau du dieu des victoires... La völva est bien incapable de répondre aux questions que se posent nos amis, et ils prennent la décision de rentrer à Rohald.

Mais en route, et alors qu'ils traversent le Skagerrak, le détroit qui sépare le Jutland de la Norvège, ils aperçoivent deux voiles à l'horizon; l'un, mal en point, semble prêt d'être assailli par un second portant une voile rouge orné du dessin d'une chaine. Les pirates de Hirsk semblent avoir trouvé une proie. Nos amis font virer de bord pour venir à l'aide des malheureux ...

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices au grand hiver

Message par Scoub le Sam 14 Aoû - 10:57

Le combat fait rage lorsque nos héros arrivent. Sautant du langskipp, ils se retrouvent dans l'eau jusqu'à la taille, progressant en criant vers les pirates, qui ont rattrapé leurs victimes. Comme à l'accoutumé, ces derniers ont préféré descendre sur les berges pour mener un combat qui semble perdu d'avance. Des corps gisent déjà sur la grève, épandant leur sang dans la mer. Menant ses hommes comme le chef qu'il sera surement un jour, Olaf Hrolfsson mène l'assaut, manœuvrant pour empêcher les pirates de la cité des Chaines de regagner leur navire. De leur coté, Björn Sigmundsson et Sigur Annsson progressent pour venir au secours des marins assaillis. C'est un corps à corps aussi violent que bref qui oppose bientôt les trois camps; aucun pirate n'en réchappe. Un cri de victoire retentit alors.

Toujours l'arme au poing, Olaf écoute ensuite le chef de l'expédition attaquée lui expliquer qu'il se nomme Guerd Latik, et qu'il est le capitaine de ce navire jute. Lui et ses hommes faisaient partie d'une expédition, escortant un navire du roi Frodi qui était parti chercher la princesse de Ribe, promise au jarl d'Odense. En effet, Hord Beinirsson, le puissant jarl d'Odense, dont le clan Kjari est le proche allié et vassal, s'est vu donné le privilège par son roi d'épouser une princesse jute, scellant ainsi une alliance entre le Danemark et le Jylland, et mettant fin à des décennies d'escarmouches et de pillage. Ce mariage devrait également mettre fin aux protestations et à désobéissance passive du jarl à l'égard de Frodi. Las! L'expédition a été prise à parti par des pillards, et Guerd a vu son navire prendre l'eau, et s'éloigner du reste de l'expédition, alors que les pirates gagnaient sur eux. À présent, il ne sait pas si la princesse jute est en vie, ni ce qu'il est advenu du reste de l'expédition. Pendant un moment, nos amis sont tentés d'occire tous les marins, d'enterrer l'alliance entre Jylland et Danemark, pour que Hord Beinirsson puisse se révolter et renverser Frodi. Mais la prophétie de la Dame du givre se rappelle à eux, alors qu'ils constatent que Guerd, sous son casque, est borgne et porte la barbe blanche. Suivez le signe d'Odhinn. Qui plus est, ils apprennent que c'est Vagn Hordsson, le fils de Hord Beinirsson, qui accompagnait la princesse. La perte du fils du jarl le minerait à coup sûr! Ils décident de se lancer à la poursuite des pirates, Guerd leur demandant d'emmener avec eux deux Jutes volontaires: Juren et Ligurd. Autant le premier se montre bravache et fort en gueule, autant son compagnon se montre discret mais de bon conseil. Guerd Latik, pour sa part, prendra le navire pirate et continuera sa route vers Fyn, afin de revenir avec des renforts.

Dire que les pirates de la cité des Chaines n'ont pas bonne réputation est un doux euphémisme. Ramassis de tueurs et excellents marins, ils se sont unis sous la tutelle d'un roitelet qui, en prime des prises de guerre et des butins, négocie ses services -protection, passe-droit, attaque de comptoirs- auprès des clans de la région. Personne n'a jamais vraiment songé à les éradiquer, leur présence étant finalement appréciée de temps à autre. Le port qui permet l'accès à leur cité est lui aussi réputé; équipé d'une énorme chaîne, dont on raconte qu'elle aurait été forgée par des Jotunn, ils peuvent barrer l'accès aux débarcadère en quelques instant seulement. Bjorn a entendu maints récits sur leurs exactions, et c'est dans une ambiance timorée que nos amis, après une grosse journée de voyage, passent la fameuse -et impressionnante- chaîne. De part et d'autre, hommes en armes et marins patibulaires les regardent s'approcher. De nombreux émissaires sont envoyés ici, aussi personne ne songe vraiment à une attaque.
L'accueil est plutôt froid, et la garnison nombreuse. Après avoir vaqué un instant dans les rues de la cité, et constaté que le quartier des esclaves prenait une importante partie de celle-ci, ils sont finalement autorisés -sans leurs armes- à accéder à la maison longue, demeure d'Ari Stigsson. L'homme est affable, mais nos amis n'ont pas conscience -curieusement!- quand il leur explique qu'il ne sait pas si les deux nobles sont encore en vie. L'un de ses vassaux, Hrapp Annsson, a effectivement capturé un navire danois, et lui-même consent à généreusement donner les marins en cadeau au roi Frodi, sous couvert de présents en retour. Alors que les deux berserkr derrière lui grognent un peu, une jeune femme apparait et sert les cornes de nos amis. Elle se trouve s'appeler Osk et est, visiblement, la femme d'Ari. Un regard mauvais traverse la figure joviale du roitelet lorsqu'elle commence à demander des nouvelles du Danemark, son pays d'origine, à nos amis. La conversation tourne court.

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices au grand hiver

Message par Scoub le Ven 30 Sep - 14:53

Les choses n'ont pas tourné comme prévu. Le destin a encore fait des siennes, emmenant nos héros vers d'autres rivages.

Après avoir discuté avec Ari Stigsson, nos amis font voile vers le Village sans nom, où habitent Hrapp Annsson et ses hommes, espérant retrouver Vagn Hordsson et la princesse Jute. C'est un accueil faussement chaleureux qui leur est réservé le soir dans la maison longue, et Hrapp se montre un peu trop bienveillant. Ses hommes s'agitent un peu, et nos amis n'obtiennent pas de réponse, hormis qu'on leur annonce que la princesse est surement à Hirsk, entre les mains d'Ari. Ce dernier a fait tuer le chef de ses hirdmen récemment -ce dernier tournait trop autour de sa femme- et la tension est grande dans la Cité des chaines: les alliances se forment en vue d'un combat imminent entre l'ancienne garde du roi pirate et ses partisans. Un otage de valeur pourrait lui permettre de négocier des alliances en vue de conserver son poste.

Alors que les tonneaux sont percés et le poisson servi, les regards convergent vers les héros, qui n'ont que peu touché à leurs cornes de bière. Doucement, des hommes en arme prennent place dans la maison, et sur un signal, tentent de s'emparer de nos amis qui, se frayant un chemin à travers leurs opposants, font payer chèrement aux pirates leur initiative. L'odeur du sang emplit la maison alors que la clameur monte. Bjorn, s'emparant d'une lance, cloue littéralement Hrapp à son siège, et lorsque son conseiller fait mine de menacer la vie du jeune Vagn, livide et dépérissant, une hache de lancer vient clore le débat. Se repliant à leur navire, profitant de l'obscurité, nos amis organisent une guérilla alors que les forces des pirates se rassemblent. Les deux camps se font finalement face alors que, meurtri, Hrapp leur offre de l'or et des présents s'ils consentent à poser les armes: ils ont fait suffisamment de morts, mais ont surtout montré leur habileté. Peut-être pourront-ils débarrasser le village de la bête qui rode depuis des années dans la forêt, derrière l'impressionnante palissade qui protège le village. Méfiants mais désireux de continuer un affrontement qui couterait cher des deux cotés, nos amis acceptent la trêve. De plus, ils ont cru comprendre que Hrapp souhaitait s'emparer d'Hirsk pour en devenir le roi à la place de son suzerain. Avec quatre-vingt hommes en plus, ils ont des chances de se mettre en position de force pour récupérer la princesse.

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2075
Age : 31
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices au grand hiver

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum