Ecossaises aventures

Aller en bas

Ecossaises aventures

Message par Scoub le Lun 5 Juil - 21:22

4 mai 1560.

Toute la journée, la pluie n’a cessé de tomber, et l’odeur de la cendre monte violemment au nez dans les rues de Leith. La soldatesque française. Les troupes écossaises et anglaises ont la veille pilonné la ville avec leurs canons de 7000 livres (3150 kg), capables de tirer des boulets de 40 livres (18 kg). Du haut de la fausse colline du Mount Somerset, construite artificiellement pour pouvoir disposer d’un emplacement presque idéal, la canonnade a duré une bonne partie de l’après-midi. Et, las ! les troupes françaises, quelques 5000 vétérans des guerres d’Italie et bons catholiques, tous venus tuer de l’anglais et du protestant, ne disposent pour leur part que de quelques pièces qu’ils ne peuvent mettre en batterie, faute d’emplacement. La cité a certes été fortifiée, mais n’a pas été conçue pour être la pièce maitresse d’une guerre de siège. Qui plus est, les vivres commencent à manquer cruellement, et le jeune capitaine Strozzi, la veille encore, a fait pendre encore bottés deux soudards qui avaient forcé une drôlesse. Le moral des troupes est au plus bas dans la ville ; la paye n’est pas arrivée, les vivres manquent et le combat n’est pas celui que l’infanterie espérait. Et des rumeurs circulent, dans cette ville occupée. On parle de complots, du fait que les habitants cacheraient des vivres, et des armes !

**
Le pot et le rot sont d’ailleurs chiches en cette soirée. L’unique bougie qui finit de se consumer sur la table a couté à nos amis autant qu’une miche de pain blanc. Tout se raréfie. Epées et pistoles sont posées à coté, car une attaque écossaise au moyen d’échelles est toujours envisageable. Dans les gamelles de terre cuite, les restes de la potée baignent dans l’eau qui en constituait une grande partie, et le goût du chou a bien peiné à percer. Mis à part deux guillaumes* du cru, la salle est déserte, et même le patron, assis à l’autre table, semble trouver son clairet bien fade. Mais les esprits sont ailleurs. Car le jeune et nouveau page de Blaise de Chatillon, un jeune italien répondant au nom de Niccolo, semble persuadé que quelque chose d’étrange se passe en ville. Le florentin s’est donc décidé à exposer ses vues à ses nouveaux compagnons, et raconte par le menu sa petite histoire : mandaté par le capitaine Philippe Strozzi, fils de l’illustre maréchal Pierro Strozzi, cousin de Catherine de Médicis, lui et Neil, l’un des Ecossais qu’ils avaient rencontré tantôt, ont eu pour mission d’infiltrer la populace afin de sonder discrètement les tendances rebelles des habitants. Neil étant pour le moins fort en gueule et par trop direct, ils n’ont pas réussi à apprendre grand-chose, quand le patron d’une albergerie leur a parlé de son commis… Quelques temps après, ils découvraient que ledit commis avait finalement mystérieusement disparu, et qu’il avait été vu pour la dernière fois rodant près de la maison d’un imprimeur-libraire (dont il courtisait la fille) dénommé Cormal MacKeith. En interrogeant le voisinage, il apparait qu’il y a eu quelques bruits étranges voilà deux nuits de cela, et qu’un mystérieux cousin aurait annoncé que le libraire quittait ce quartier par trop dangereux pour aller retrouver de la famille un peu plus loin… Niccolo, en bon disciple de Machiavel, trouve que cette histoire cache décidément quelque chose de bien opaque, et qu’avec les rumeurs circulant en ville, cela pourrait être l’arbre qui cache la foret…


*Un guillaume ou un gauthier, un individu lambda. Prénoms répandus


Nota: Ceci est une histoire. Pas une quete. Vous pouvez décider de laisser là l'imprimeur et de faire un rapport détaillé de la situation, ou encore tenter votre chance et aller porter le pli à Marie de Guise, qui était à Édimbourg aux dernières nouvelles. Pas de jets de dés, décrivez simplement votre action de manière un peu détaillée. Stef, je te demanderais de jouer Titus de Nompart encore un temps, puis nous obliquerons sur Marcus Messerschmitt lorsqu’il aura une raison plausible de rejoindre le groupe.

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2077
Age : 32
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecossaises aventures

Message par Scoub le Lun 18 Oct - 19:23

Enfer, pestilence! Nous retrouvons nos amis, en particulier Blaise de Châtillon, en proie au doute, caché derrière un tonneau, au beau milieu d'Édimbourg. La nuit sombre éclaire faiblement la scène, et sans les torches des miliciens, il n'y verrait à vrai dire rien! Mais le drame se joue là, à quelques toises!

Car nos amis ont su, à la faveur de la nuit, franchir -non sans grand heurt- les lignes anglo-écossaises, et ont par une ruse habile berné les gardes de la capitale, y entrant sans coup férir alors que le message qu'ils doivent porter à la Régente leur vaudrait à coup sur la hart!

Notant une petite église et quelques catholiques encore présents, nos amis jouèrent leur va-tout et trouvèrent soutien et protection en la personne du père Anguerrand de Brunerbe, confesseur de Marie de Guise. Leur plan est de remplacer quelques-uns des soldats qui l'escorteront pour la confession dominicale, et de transmettre ainsi leur message.

Mais hélas, au moment de quitter l'église pour aller prévenir leurs amis restés en l'auberge, le brave Marcus joua de malheur et attira sur lui la lourde et bruyant milice bourgeoise de la cité, résistant prou mais jouant de tant de malchance qu'il finit pieds et poings liés, à demi conscient, trainé par les protestants.

Et Blaise, bien malin, comprends vite qu'entre les bons Henricus* que le landsknecht transporte et les interrogatoires qu'il va subir, la populace saura bientôt qu'il y a quelques espions français dans les murs de la cité!

*les écus frappés du visage du défunt roi Henri II

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2077
Age : 32
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecossaises aventures

Message par Ryu le Jeu 21 Oct - 21:39

Je crois que nous nous sommes mis en quelque embarras.
avatar
Ryu
Porteur du couteau à Nutella
Porteur du couteau à Nutella

Nombre de messages : 106
Age : 36
Localisation : Lille
Date d'inscription : 20/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecossaises aventures

Message par mat le Ven 22 Oct - 10:10

la suite samedi aprem ?
avatar
mat
Ouvreur d'opercule de Nutella
Ouvreur d'opercule de Nutella

Nombre de messages : 338
Age : 34
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 14/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecossaises aventures

Message par Scoub le Ven 22 Oct - 19:21

mat a écrit:la suite samedi aprem ?

Damn, je pense sérieusement être sur Paris samedi aprem. Et je crois que stef est chez sa blonde.

_________________
[...]Hida Kisada, qui se soucie autant de l'avis de l'Empereur que moi de mes chaussettes sales...[...]
avatar
Scoub
Immortel des Monts de la Tartine
Immortel des Monts de la Tartine

Nombre de messages : 2077
Age : 32
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2006

http://rokugannoshite.activebb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecossaises aventures

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum